«Chasse aux sorcières» : Moscou dénonce le rapport américain sur le «piratage russe» des élections

«Chasse aux sorcières» : Moscou dénonce le rapport américain sur le «piratage russe» des élections © Jonathan Ernst Source: Reuters
Audition des renseignements américains sur les cyberattaques étrangères

Le rapport des renseignements américains accusant la Russie de cyberattaques sur les élections de novembre ressemble à une «chasse aux sorcières» et Moscou est fatigué de ces accusations infondées, a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

«Nous excluons toujours catégoriquement toute implication de Moscou, de responsables ou d’institutions officielles de la Fédération de Russie», a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Il a ajouté que Moscou était «sérieusement fatigué de ces accusations». «Cela rappelle vraiment une chasse aux sorcières», a conclu le porte-parole du Kremlin en commentant le rapport des renseignements américains sur «l’ingérence russe» dans les élections présidentielles des Etats-Unis.

Selon Dmitri Peskov, il ne s’agit que d’accusations «infondées soutenues par rien de concret, d’un niveau amateur, faites sous le coup de l’émotion, qui ne peuvent que peu s’appliquer au travail hautement professionnel d’agences de renseignement réellement hautement qualifiés», a-t-il ajouté.

Le porte-parole russe a exprimé l’espoir de voir «des spécialistes plus raisonnables» prendre la relève aux Etats-Unis. «Nous nous orientons vers un dialogue et non vers de telles crises de nerfs», a-t-il déclaré.

Lire aussi : De l'hystérie du piratage à Washington – qu’en dirait Freud ?

Le rapport de la CIA, du FBI et de la NSA publié le 6 janvier accuse la Russie d'avoir favorisé Donald Trump au détriment de Hillary Clinton à l’occasion de la campagne présidentielle, sans fournir de preuve. Par ailleurs, les services de renseignement américains reconnaissent que la supposée «ingérence russe» n’a pas influencé les résultats des élections américaines.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.