«Cyberattaques russes» : Donald Trump conseille aux Américains de «vivre leur vie»

«Cyberattaques russes» : Donald Trump conseille aux Américains de «vivre leur vie»© Don Emmert Source: AFP
Donald Trump, le nouveau président américain

Donald Trump a commenté les appels à imposer de nouvelles sanctions anti-russes et a estimé que les Etats-Unis et la Russie devaient mettre un terme à la controverse sur la prétendue «ingérence russe» dans les élections américaines.

«Je pense que nous devons continuer de vivre notre vie. Je pense que les ordinateurs ont beaucoup compliqué notre vie. L'ère informatique a débouché sur le fait que personne ne sait exactement ce qui se passe», a expliqué Donald Trump face à des journalistes en Floride le mercredi 28 décembre.

La déclaration du président élu survient alors que des médias ont indiqué que la future administration Trump envisagerait un réchauffement des relations entre Washington et Moscou.

Selon le journal allemand Bild, Donald Trump envisagerait par exemple de lever les sanctions américaines contre la Russie, comme cela lui aurait récemment été recommandé par Henry Kissinger, chef de la diplomatie américaine dans les années 1970 et artisan de la «Détente» entre les Etats-Unis et l'Union soviétique.

Donald Trump, qui doit prendre ses fonctions le 20 janvier 2017, a par ailleurs dit ignorer les dernières déclarations du sénateur républicain Lindsey Graham, en déplacement en Lettonie. Selon ce dernier, la Russie devrait s'attendre à de nouvelles sanctions de la part des Etats-Unis en raison de la prétendue ingérence russe dans les élections présidentielles américaines.

Les déclarations de Donald Trump sont en contradiction avec la position de l'administration sortante qui continue d'insister sur le rôle de la Russie dans des cyberattaques qui auraient contribué à la victoire du candidat républicain lors des élections américaines. 

Une source du gouvernement américain a aussi révélé au journal américain The Washington Post que la Maison Blanche s’apprêterait à annoncer de nouvelles sanctions anti-russes le jeudi 29 décembre en raison de cette prétendue implication de Moscou dans ces cyberattaques.

De son côté, Donald Trump a rejeté sans ambiguïté ces accusations portées par certains services de renseignement quant à une aide supposée de la Russie dans sa victoire. Le président élu a même qualifié ces allégations de «théories du complot». 

Lire aussi : «Théorie du complot» : Donald Trump balaye les accusations de la CIA sur l'ingérence de la Russie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.