Moscou salue «l'expérience» de Kissinger qui aurait proposé à Trump de se réconcilier avec la Russie

Moscou salue «l'expérience» de Kissinger qui aurait proposé à Trump de se réconcilier avec la Russie Source: Reuters
L'ancien secrétaire d'Etat de Richard Nixon, Henry Kissinger
Suivez RT France surTelegram

Le journal Bild évoque les intentions du président élu de suivre les conseils de Kissinger en levant les sanctions. Le Kremlin se dit, lui, ravi de travailler avec ce diplomate «expérimenté» qui a contribué à la Détente dans les années 1970.

«Il est évident que Henry Kissinger reste toujours l’un des hommes politiques et des experts les plus sages. Il a une profonde expérience des affaires russes et des relations russo-américaines», a affirmé le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, pour qualifier l’ancien secrétaire d’Etat qui pourrait devenir «médiateur» entre Moscou et Washington pour la normalisation de la situation en Ukraine et des relations entre les Etats-Unis et la Russie, selon les révélations du journal Bild qui cite des sources au sein de la future administration Trump.

Kissinger aurait conseillé à Trump de reconnaître la Crimée comme partie intégrante de la Russie

D’après une source citée par Bild, Henry Kissinger aurait prévu d'élaborer un plan de développement politique et économique de l'Ukraine selon lequel la Russie devrait garantir la sécurité de la partie orientale du pays. En contrepartie, l'Occident devrait reconnaître à titre officieux les droits de Moscou sur la Crimée.

En outre, Henry Kissinger estimerait que la réconciliation avec Moscou serait pour Washington une bonne chose pour faire face à la puissance chinoise. A son avis, «l'équilibre entre les Etats-Unis et la Russie contribuerait à renforcer la stabilité mondiale».

Par ailleurs, «selon l'analyse effectuée pour les services de renseignement européens, basée sur les données fournies par l'équipe de Trump, le nouveau président américain entendrait supprimer les sanctions anti-russes sur les conseils de Henry Kissinger», indique le journal.

Henry Kissinger, âgé de 93 ans, a occupé le poste de chef de la diplomatie américaine dans les années 1970, notamment pendant la période de la Détente. Il a plusieurs fois rencontré le président russe Vladimir Poutine.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix