«Le Royaume-Uni agit comme un proxénète, en tirant profit des affaires sales de l’Arabie saoudite»

Soldats de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite à Yémen
© Faisal Nasser Source: Reuters
Soldats de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite à Yémen

Riyad réprime à Bahreïn des protestations légitimes et légales, en s'attaquant en même temps aux Houtis au Yémen, mais le gouvernement britannique continue à lui vendre des armes, s'indigne Raza Kazim de la Commission islamique des droits de l'Homme.

Un groupe inter-partis de députés britanniques doit décider de suspendre ou non les ventes d’armes à l’Arabie saoudite. Le Premier ministre britannique Theresa May insiste pour maintenir ces relations commerciales et affirme qu'entretenir des liens étroits avec Riyad est important pour assurer la sécurité des citoyens britanniques. 

Elle a livré ses commentaires après les appels de certains députés britanniques à arrêter de vendre les armes à cette nation du Moyen-Orient. Les membres de la commission du contrôle de l’exportation d'armes affirment que les armes britanniques pourraient être utilisées pour violer la loi humanitaire internationale. 

La commission a annoncé que le gouvernement britannique violait probablement ses obligations internationales concernant les droits de l'Homme

RT : Le ministre des Affaires étrangères Boris Johnson a soutenu les commentaires du Premier ministre. Pourtant, les rapports nous disent le contraire. Pourquoi les décideurs britanniques contredisent ce qui est clair ? 

Raza Kazim (R. K.) : Je pense qu'il faut voir la totalité des preuves recueillies. La commission elle-même a annoncé que le gouvernement britannique violait probablement ses obligations internationales concernant les droits de l'Homme, vu comment sont utilisées les armes fournies par le Royaume-Uni. Elle a également indiqué que les assurances du gouvernement saoudien n'étaient ni suffisantes ni acceptables. Pourtant, le gouvernement britannique continue à le faire. Il faut que nous nous rendions compte que le gouvernement britannique se comporte comme un proxénète et récolte les fruits du sale boulot que l’Arabie saoudite est en train de faire. Il faut y mettre un terme. 

L’Arabie saoudite a envahi le Bahreïn pour réprimer les protestations légitimes et légales qui s'y déroulent

RT : L'Arabie saoudite affirme que si le Royaume-Uni stoppe les ventes d’armes, cela pourrait avoir pour conséquences des risques accrus de propagation du terrorisme. Cet argument est-il sérieux ? 

R. K. : Il n'y a aucune preuve qui le soutienne. L’Arabie saoudite commet des actes terroristes. Nous savons qu'elle a envahi le Bahreïn pour réprimer les protestations légitimes et légales qui s'y déroulent. Nous avons vu l'Arabie saoudite attaquer le Yémen et les indigènes du Yémen, les Houthis, qui aspirent à l’autodétermination pour leur gouvernance, au lieu de faire ce qui leur est imposé par Riyad. Nous avons vu que diverses organisations comme Save the Children ont déclaré ne pas être contents de ce qui se passait. Des hôpitaux, des écoles et des professeurs sont bombardés par l’Arabie saoudite. Nous avons vu des installations hospitalières de Médecins sans frontières bombardées. 

Pourtant, malgré toutes les preuves qui ont été recueillies sur la situation, le gouvernement britannique continue tout cela. Nous devons savoir que des personnes du renseignement et de l'establishment militaire britannique font partie du centre de commandement et de contrôle d'où les frappes sont lancées. Cela a été vérifié de diverses façons – par l’Arabie saoudite et le Royaume-Uni. Nous savons que cela se passe tout le temps...

Lire aussi : Les Etats-Unis vendent des chars à l'Arabie saoudite sur fond de reprise des raids au Yémen

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales