«Le peuple britannique est gardé dans l’ignorance sur les missions de drones britanniques»

Forces aériennes américaines© Efren Lopez Source: Reuters
Forces aériennes américaines

Les documents divulgués par le dénonciateur Edward Snowden ont mis en lumière les opérations d'espionnage américain à partir d'une base au Royaume-Uni. Un scandale politique imminent ? L'activiste politique américaine Medea Benjamin fait le point.

RT : Quelle est l'importance du rôle de la base britannique de la NSA à Menwith Hill, dans les opérations américaines d’«assassinat ciblé» ?

Medea Benjamin (M. B.) : Nous avons toujours su que le Royaume-Uni coopérait avec les Etats-Unis dans ces opérations de drones. Mais maintenant, nous avons beaucoup plus d'informations qui montrent en détails la façon dont Menwith Hill a été utilisé pour recueillir de grandes quantités de données qui sont utilisées non seulement pour la surveillance, mais en réalité aussi pour des opérations militaires. C'est donc directement lié à l’implication du Royaume-Uni dans la guerre de drones qui, comme beaucoup d'entre nous le pensent, est illégale et viole le droit international. Je pense que ceux qui protestent contre la façon dont le Royaume-Uni travaille main dans la main avec les Etats-Unis dans le cadre du programme de drones ont désormais des questions à poser de façon beaucoup plus directe à leurs élus.

RT : Le gouvernement britannique dit que toutes les activités à la base Menwith Hill sont réalisées avec la «pleine connaissance et [avec] le consentement» des autorités. Est-ce un aveu de la participation britannique aux opérations américaines ?

M. B. : Oui, et c’est une tentative de justifier le fait que les Britanniques avaient été tenus dans l'ignorance sur l’implication significative du Royaume-Uni dans ce programme. Cela rappelle la façon dont le peuple américain avait été tenu dans l'ignorance pendant des années face à l'ampleur du programme de drones. En fait, c’est notre groupe et des groupes juridiques qui ont traduit le gouvernement des Etats-Unis en justice, qui a forcé le gouvernement à admettre qu'il utilisait une chose telle que des drones. Ainsi, les deux gouvernements ont essayé de cacher la réalité du public.

En se positionnant au Royaume-Uni, les Etats-Unis peuvent couvrir le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord et leur capacité de recueillir des informations est bien plus importante

RT : Pourquoi l'Amérique a-t-elle besoin du soutien britannique pour mener ces opérations ?

M. B. : Il s’agit de pouvoir couvrir géographiquement une zone beaucoup plus large. En se positionnant au Royaume-Uni, les Etats-Unis peuvent couvrir le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord et leur capacité de recueillir des informations est bien plus importante [géographiquement]. Je pense aussi que les Etats-Unis aiment impliquer directement le Royaume-Uni dans leurs activités. Ils aiment quand leurs alliés travaillent ensemble dans ces opérations, de manière à, dans des lieux comme l'ONU ou d'autres organismes internationaux, bénéficier du soutien des alliés européens.

RT : Comment ces révélations affectent-elles la réputation du gouvernement britannique ?

M. B. : Ce sont des questions qu’on se pose depuis longtemps et je pense que, maintenant, elles vont être posées par plus de personnes et de façon plus impérative. Jeremy Corbyn, le leader du parti travailliste, a pendant longtemps mis en cause la participation du Royaume-Uni [au programme de drones] et était contre l'utilisation de drones. Et maintenant nous savons que le Royaume-Uni est non seulement impliqué dans les zones où les Etats-Unis et le Royaume-Uni mènent une guerre plus ouvertement déclarée, mais aussi dans des endroits où ils n’en mènent aucune, comme le Pakistan. Je pense qu'il y aura beaucoup plus de demandes pour que la lumière soit faite sur l'étendue exacte de l’implication du Royaume-Uni [dans cette affaire].

Lire aussi : Une nation «exceptionnelle et indispensable» : la politique américaine est fidèle à elle-même

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales