Grosse manifestation étudiante contre l'austérité à Montréal (PHOTOS)

Le rassemblement aurait regroupé entre 2 et 5 000 personnes, selon les sources© Benjamin Gingras - Twitter
Le rassemblement aurait regroupé entre 2 et 5 000 personnes, selon les sources

Face aux mesures d’austérité mises en oeuvre par le gouvernement local du Québec, au moins 2 000 étudiants ont marché dans la ville canadienne pour appeler à une politique alternative de réinvestissement dans les services publics.

De nombreux membres de l'organisation étudiante Association pour une Solidarité Syndicale Etudiante (ASSÉ), ont participé jeudi 5 novembre à une grande manifestation contre ce qu’ils ont qualifié de «pillage des services publics» par le gouvernement provincial du Québec.

Le porte-parole de l’ASSÉ, organisation soutenue par de nombreux syndicats québécois, a déclaré : «Nous allons marcher tant que nous pourrons envoyer un message clair au gouvernement libéral». «Nous avons besoins d’un réinvestissement massif (…) dans tous nos services publics», a-t-il poursuivi. L’association revendique que le gouvernement local de Philippe Couillard prenne des mesures de lutte contre l’évasion fiscale, pour taxer les grandes entreprises, afin de pouvoir consacrer plus d’argent au service public.

La radio canadienne CBC a interrogé différents manifestants. L’un d’entre eux, étudiant à l'universiték, a souligné : «Je suis ici pour protester contre la hausse des prix et pour plus d’investissement dans le domaine public», précisant ne pas être «totalement contre les coupes dans le domaine public, mais j’aimerais que cela soit fait plus prudemment».

Le syndicat d’enseignants Fédération Autonome de l’Enseignement était également de la partie, expliquant «mener le même combat en tant que professeurs» et réclamant «plus d’argent pour l’éducation».

En tout, plus de 20 associations étudiantes, représentant au total quelque 50 000 adhérents, avaient répondu à l’appel de manifester ce jeudi 5 novembre. Les estimations du nombre de participants varient, selon les sources, de 2 000 à 5 000 personnes. Si la police a arrêté un manifestant, avant de le relâcher, l'événement s’est dans l’ensemble déroulé dans le plus grand calme. Cinq autres grèves étudiantes sont prévues d’ici à début décembre. 

Depuis une vague de mouvements anti-austérité lancée en 2010, la communauté universitaire du Québec se mobilise régulièrement afin de protester contre les coupes budgétaires dans l'enseignement, qui ont atteint plus de sept milliards de dollars depuis lors.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales