Le gouverneur de Floride propose une prime pour recruter les policiers refusant de se faire vacciner

Le gouverneur de Floride propose une prime pour recruter les policiers refusant de se faire vacciner© Andrew Kelly Source: Reuters
Un policier américain à New York, le 19 août 2021 (illustration).
Suivez RT France surTelegram

A l'instar d'autres Etats gérés par des républicains, la Floride cherche à attirer les policiers forcés de quitter leur emploi à cause de leur refus de se faire vacciner contre le Covid-19 dans les territoires américains où la mesure est obligatoire.

Le gouverneur de Floride Ron DeSantis a déclaré le 24 octobre sur Fox News vouloir signer une loi offrant une prime d'installation dans son Etat de 5 000 dollars aux policiers ayant perdu leur emploi pour ne pas s'être soumis à l'obligation de vaccination contre le Covid-19.

Le gouverneur républicain a convoqué le 22 octobre une session législative spéciale pour adopter un projet de loi protégeant les résidents de Floride contre la perte de leur emploi en raison de l'obligation vaccinale. Le président américain Joe Biden avait signé le 10 septembre un décret obligeant les fonctionnaires de l'exécutif à se faire vacciner, sans possibilité de recourir à des tests réguliers, sous peine de sanctions disciplinaires. Les salariés de sous-traitants d'agences fédérales, le personnel de maisons de retraite recevant des subventions fédérales et des écoles placées sous le contrôle fédéral sont également concernés, pour un total de 100 millions d'Américains.

Vous avez des gens qui veulent les virer de leur travail pour ce qui relève essentiellement d'une décision personnelle

«En Floride, non seulement nous allons protéger les forces de l'ordre et tous les emplois, mais nous travaillons activement à recruter des forces de l'ordre en dehors de l'Etat, car nous avons des besoins dans nos services de police», a expliqué Ron DeSantis lors de son entretien sur Fox News, citant les mandats de vaccination d'Etats comme Washington et New York.

Le gouverneur de Floride a déclaré que certains travailleurs médicaux et fonctionnaires qui ont été salués comme des héros au début de la pandémie sont devenus des parias en raison de leur refus de recourir au vaccin contre le Covid-19. «Ils ne pouvaient pas faire leur travail sur Zoom. Ils devaient être là, et ils l'ont fait avec honneur et intégrité. Maintenant, vous avez des gens qui veulent les virer de leur travail pour ce qui relève essentiellement d'une décision personnelle ?», a-t-il élaboré. Ron DeSantis a demandé que les officiers de police qui avaient contracté le Covid-19 soient exemptés du mandat en raison du fait qu'ils auraient développé une «immunité naturelle» contre le virus. 

L'Indiana, l'Arizona et l'Alaska courtisent aussi les policiers refusant la vaccination

D'autres Etats républicains comme l'Indiana, l'Arizona et l'Alaska ont également appelé les agents ayant été forcés de quitter leur emploi à les rejoindre. Le syndicat de la police de Chicago a par exemple estimé que plus de 3 000 agents municipaux risquaient de perdre leur emploi en raison de leur refus de se faire vacciner. Le shérif du comté de Los Angeles, Alex Villanueva, a déclaré plus tôt ce mois-ci qu'il n'appliquerait pas de mandat de vaccination à ses employés, car il perdrait jusqu'à 10% d'une main-d'œuvre déjà mise à rude épreuve par les coupes budgétaires.

Plus de 20 Etats ont mis en place une forme de mandat de vaccination pour leurs travailleurs. Celui imposé par le gouverneur de Washington Jay Inslee est l'un des plus stricts du pays et a déjà coûté leur emploi à près de 1 900 employés de cet Etat. La patrouille de l'Etat de Washington a déclaré le 19 octobre que 127 de ses employés avaient été suspendus. A New York, le maire Bill de Blasio a annoncé le 20 octobre que tous les employés municipaux qui n'auront pas reçu au moins leur première dose de vaccin au 1er novembre verront leur salaire suspendu.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»