Le gouvernement du Yémen en exil prêt à négocier avec les rebelles Houthis

Des rebelles Houthis© Khaled Abdullah Source: Reuters
Des rebelles Houthis

Alors que le pays est déchiré par une guerre entre, notamment, les Houthis chiites et le gouvernement du président Hadi, aidé par les bombardements d'une coalition menée par l'Arabie saoudite, l'ONU tente d'instaurer des négociations de paix.

«La décision a été prise de participer [aux négociations] et une lettre sera envoyée au Secrétaire général des Nations Unies», a annoncé Rajeh Badi, porte-parole du gouvernement yéménite. Un envoyé spécial de l’organisation internationale s’était rendu en Arabie saoudite pour rencontrer le président Hadi et d’autres officiels, en vue d’organiser des négociations pour tenter de mettre un terme à la guerre.

Les combats ont fait au moins 5 000 morts dans le pays, où le gouvernement de Hadi, soutenu par l’Arabie saoudite, fait face à des groupes rebelles, notamment les Houthis. Celle-ci mène une coalition de pays arabes afin de restaurer le président yéménite, après avoir constaté la progression des rebelles dans le pays.

L’association Médecins sans Frontières avait déploré, en juillet, que le blocus des ports du Yémen assuré par la coalition, aggravait la situation humanitaire, en empêchant toute aide de parvenir aux populations affectées par la guerre.

En savoir plus : Jusqu'à 51 victimes après une nouvelle frappe saoudienne contre un mariage au Yémen

Ce n’est pas la première fois que l’ONU organise des négociations ; le gouvernement et l’opposition s’étaient déjà rencontrés à Genève en juin, mais les discussions n’avaient pas produit de résultats.

Aller plus loin : La coalition arabe bombarde le Yémen quelques heures avant les négociations de paix

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales