Israël : au moins 44 personnes trouvent la mort dans une bousculade survenue lors d'un pèlerinage

- Avec AFP

Israël : au moins 44 personnes trouvent la mort dans une bousculade survenue lors d'un pèlerinage Source: Reuters
Les secours interviennent sur le lieu du drame, à Méron, le 30 avril 2021.

Une gigantesque bousculade survenue lors d'un pèlerinage juif orthodoxe regroupant des dizaines de milliers de personnes a fait au moins 44 morts en Israël. Benjamin Netanyahou déplore «l'une des plus graves catastrophes» de l'histoire du pays.

Ce 30 avril, le plus grand rassemblement organisé en Israël depuis le début de la pandémie de Covid a tourné au cauchemar lorsqu'une bousculade géante a fait au moins 44 morts et plus de 150 blessés (dont six dans un état critique et 18 dans un état grave, selon les secours) lors d'un pèlerinage juif orthodoxe située sur le mont Méron, dans le nord du pays.

Le drame est survenu en pleine nuit, et la situation était toujours tendue dans la matinée alors que des pèlerins invectivaient les forces de l'ordre sur place. Les secouristes avaient dans un premier temps évoqué l'effondrement de gradins pour expliquer ces blessés, avant de parler d'une «bousculade» géante. Les circonstances exactes ayant mené aux scènes de cohue ne sont pour l'heure pas élucidées.

«Cela s'est passé en une fraction de seconde, les gens sont tombés, se piétinant les uns les autres», a déclaré un témoin au quotidien israélien Haaretz. Deux autres témoins ont déclaré qu'une barricade de la police empêchait les gens de sortir et provoquait une surpopulation. Des images relayées sur les réseaux sociaux montrent une foule hyper-compacte.

Auteur: RT France

«Enorme désastre au Mont Méron», a tweeté en hébreu dans la nuit le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, appelant la population à «prier pour sauver les blessés». Le chef du gouvernement a estimé qu'il s'agissait de «l'une des plus graves catastrophes» de l'histoire d'Israël, décrétant un jour de deuil national le 2 mai.

«Israël tout entier prie pour la guérison des survivants», a renchéri le chef de l'opposition Yaïr Lapid, disant suivre avec «anxiété» l'évolution de la situation.

Le président russe Vladimir Poutine a envoyé un télégramme au Premier ministre israélien pour lui présenter ses sincères condoléances.

Jake Sullivan, le conseiller à la sécurité nationale du président des Etats-Unis, s'est pour sa part exprimé sur la situation en ces termes : «Nous sommes de tout cœur avec le peuple d'Israël ce soir après la terrible tragédie du mont Méron. Nous présentons nos condoléances aux familles et aux amis qui ont perdu des êtres chers dans ce désastre, et souhaitons un rétablissement complet et rapide aux personnes blessées».

Il s'agit de l'une des pires tragédies en temps de paix de l'histoire d'Israël, égalant le nombre de morts de l'incendie de forêt du Mont Carmel en 2010.

Un nombre de participants bien supérieur à la limite autorisée

Des dizaines de milliers de personnes participaient dans la nuit du 29 au 30 avril à un pèlerinage annuel dans le nord d'Israël pour le plus grand événement public dans le pays depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Le pèlerinage, qui a lieu à l'occasion de la fête juive de Lag Baomer, se tient à Méron, autour du tombeau présumé de Rabbi Shimon Bar Yochaï, un talmudiste du IIe siècle de l'ère chrétienne auquel on attribue la rédaction du Zohar, ouvrage central de la mystique juive. Lag Baomer est une fête joyeuse marquant de surcroît le souvenir de la fin d'une épidémie dévastatrice parmi les élèves d'une école talmudique à cette époque.

Les autorités avaient permis la présence de 10 000 personnes dans l'enceinte du tombeau mais, selon les organisateurs, plus de 650 bus ont été affrétés dans tout le pays – soit au minimum 30 000 personnes – tandis que la presse locale faisait état de 100 000 personnes sur place.

Après minuit, des appels d'urgence aux secouristes se sont multipliés et six hélicoptères ont été déployés afin d'évacuer des blessés dans des hôpitaux de Safed et Nahariya, deux villes du nord du pays. Contactée par l'AFP, l'armée israélienne a confirmé avoir déployé des hélicoptères afin de porter secours aux victimes.

Des embouteillages monstres sur les routes menant au nord du pays ont été signalés par la police, qui avait déployé 5 000 agents afin d'assurer la sécurité de cet événement. En 2019 – un an avant la pandémie qui avait forcé  l'annulation du pèlerinage de 2020 – les organisateurs avaient estimé à 250 000 le nombre de pèlerins s'étant rendus sur place.

Après une intense campagne de vaccination ayant permis de vacciner 80% de la population âgée de plus de 20 ans, Israël a rouvert début mars bars, restaurants et autorisé de grands rassemblements en extérieur.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»