«Attaquer Poutine, c'est attaquer la Russie» : Moscou scandalisé par les propos de Joe Biden

«Attaquer Poutine, c'est attaquer la Russie» : Moscou scandalisé par les propos de Joe Biden Source: Reuters
Suivez RT France surTelegram

Qualifier Vladimir Poutine de «tueur» et le menacer est une attaque contre la Russie, a dénoncé un haut responsable russe après les propos du président américain Joe Biden. Moscou rappelle son ambassadeur aux Etats-Unis pour consultations.

Le 17 mars, le président américain Joe Biden a dit penser que son homologue russe Vladimir Poutine était «un tueur», et a promis qu'il paierait «le prix» de ses actes. Sans surprise, cette remarque a provoqué l'ire de Moscou. Si le chef de l'Etat russe n'a pas encore personnellement répondu à Joe Biden, c'est le président de la chambre basse du Parlement russe (Douma) Viatcheslav Volodine qui a riposté à ces propos.  

«C'est de l'hystérie due à de l'impuissance. Poutine est notre président et une attaque contre lui, c'est une attaque contre notre pays», a écrit sur son compte Telegram le haut responsable russe. «Avec ses déclarations, Biden a insulté les citoyens de notre pays», a-t-il ajouté.

Dans son message publié sur les réseaux sociaux, le président de la Douma critique l'incohérence du nouveau président américain, le comparant notamment avec ses prédécesseurs, dont il vante une approche différente.

«Au cours de leur histoire, les Etats-Unis ont connu des présidents différents. Roosevelt, qui, même en rejetant l’idéologie communiste et qualifiant Staline de tyran, entretenait des relations et évaluait la situation de manière objective. Il se rendait compte de sa responsabilité devant son peuple et le monde entier alors qu’il s’agissait des années les plus difficiles. Kennedy, qui, avec [Nikita] Khrouchtchev, a pris la seule bonne décision pour résoudre la crise des missiles de Cuba. Nixon, qui a compris que la course aux armements ne mènerait à rien de bon et a en fin de compte opté pour la politique de détente. Bush, qui craignait l'effondrement de l'Union soviétique en raison d'une éventuelle propagation des armes nucléaires. Trump, dont la rhétorique, malgré ses décisions en matière des sanctions, était à la hauteur d’un chef d’Etat. La déclaration faite aujourd’hui par Biden est incohérente. Le président d’un pays qui se présente comme porteur des principes démocratiques et de la morale ne peut pas se comporter d’une telle manière. Personne n’a le droit de parler de cette façon de notre chef d'Etat», écrit sur Telegram Viatcheslav Volodine, dont le message a été relayé dans la presse russe.

Eviter une «dégradation irréversible» des relations avec Washington

Suite à la polémique déclenchée par les propos de Joe Biden, la Russie a annoncé mercredi avoir rappelé son ambassadeur aux Etats-Unis pour consultations, tout en assurant vouloir éviter une «dégradation irréversible» des relations avec Washington, qui traversent des turbulences depuis des années.

Selon un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères, l'ambassadeur Anatoli Antonov a été prié de se rendre à Moscou «pour des consultations afin d'analyser ce qu'il faut faire et où aller en ce qui concerne les relations avec les États-Unis».

Le 17 mars encore, en réponse à l'utilisation présumée d'«armes chimiques», le département américain du Commerce a annoncé qu'il étendait les restrictions d'exportation de produits sensibles vers la Russie, sans plus de détails.

Ces mesures n'améliorent pas «les chances d'une normalisation des relations», a réagi le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov. «Les Etats-Unis seront pleinement responsables d'une nouvelle dégradation des relations russo-américaines, cela ne doit faire aucun doute», a-t-il estimé, cité par l'agence de presse RIA Novosti.

Les relations entre la Russie et les Etats-Unis souffrent depuis des années de crises à répétition, de l'Ukraine à la Syrie en passant par des accusations d'ingérence électorale, d'espionnage ou, plus récemment, de cyberattaques




Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»