Biden qualifie Poutine de «tueur» et déclare que le président russe n'a «pas d'âme»

Biden qualifie Poutine de «tueur» et déclare que le président russe n'a «pas d'âme»© KEVIN LAMARQUE Source: Reuters
Le président américain Joe Biden.
Suivez RT France surTelegram

Dans un entretien diffusé par ABC, Joe Biden a estimé que Vladimir Poutine était «un tueur». Le président américain a assuré que son homologue russe «paierait les conséquences» des ingérences électorales supposées de Moscou dans l'élection.

Interrogé ce 17 mars par un journaliste de la chaîne ABC, qui lui demandait s'il estimait que le président de la Russie était «un tueur», Joe Biden a sans détour répondu par l'affirmative : «Oui, je le pense.» «Vous verrez bientôt le prix qu'il va payer», a ajouté le locataire de la Maison Blanche, sans donner plus de précisions sur le sens de cette phrase.

Au sujet des supposées ingérences électorales de la Russie, qui selon un tout nouveau rapport des autorités américaines se seraient produites en 2020 – ce que nie Moscou, pointant l'absence de preuves –, le président américain a également affirmé que Vladimir Poutine «en paierait les conséquences».

Le chef d'Etat américain a par ailleurs livré un sentiment plus personnel encore sur son homologue russe, déclarant qu'il pensait que ce dernier n'avait «pas d'âme». «La chose la plus importante quand vous traitez avec un dirigeant étranger, c'est juste connaître l'autre personne», a-t-il déclaré.

Attaquer Poutine, c'est attaquer la Russie

Qualifier Vladimir Poutine de «tueur» et menacer de le «faire payer» constitue une attaque contre la Russie, a rétorqué le président de la chambre basse du Parlement russe Viatcheslav Volodine dans la foulée des propos de Joe Biden.

«C'est de l'hystérie due à de l'impuissance. Poutine est notre président et une attaque contre lui, c'est une attaque contre notre pays», a écrit sur son compte Telegram Viatcheslav Volodine. «Avec ses déclarations, Biden a insulté les citoyens de notre pays», a ajouté celui qui fut le numéro deux l'administration présidentielle russe entre 2011 et 2016.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»