MH17 : les experts hollandais ne peuvent pas établir avec certitude d'où a été tiré le missile fatal

Source: Reuters

Après quinze mois d’enquête sur la catastrophe du Boeing 777 de Malaysia Airlines, abattu dans l’Est ukrainien le 17 juillet 2014, le Bureau néerlandais de sécurité a publié son rapport technique sur les causes et les circonstances de cette tragédie.

  • Le ministre des Transports malaisien Liow Tiong a annoncé que les membres de l’équipe commune d’enquête sur la catastrophe du vol MH17 envisageait la possibilité de créer une cour internationale indépendante pour traduire en justice les responsables de la tragédie.

    A part la Malaisie, cette équipe commune comprend aussi les Pays-Bas, la Belgique, l’Ukraine et l’Australie.

  • L’enquête pénale sur le crash du vol MH17 ne sera pas achevée avant la fin de 2015, a annoncé le Bureau néerlandais de sécurité.

  • Le vice-Premier ministre ukrainien a qualifié «d’infondées», les accusations du Bureau néerlandais de sécurité sur le fait que l’Ukraine aurait dû fermer l’espace aérien situé au-dessus de la zone des combats qui déroulaient dans le sud-est du pays.

  • Le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte, a demandé à la Russie sa «coopération complète» dans le cadre de l’enquête pénale sur le crash du MH17.

    Source: Reuters

  • Le rapport néerlandais sur la tragédie du vol MH17 ne contient pas de preuves qui permettent d’affirmer que l’avion a été abattu depuis la zone contrôlé par les rebelles de l’est ukrainien, a estimé le vice-ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Riabkov, ajoutant que les conclusions du Bureau néerlandais de sécurité étaient partiales.

  • Le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte, a demandé à la Russie sa «coopération complète» dans le cadre de l’enquête pénale sur le crash du MH17.

  • Le Bureau néerlandais de sécurité étudiera les résultats des expérimentations grandeur nature effectuées par le producteur des missiles russe Almaz-Antei.

  • Le 13 octobre, lors d’une rencontre avec les familles des victimes, l’expert du Bureau néerlandais de sécurité Tjibbe Joustra a expliqué que les passagers qui n’avaient pas été tués immédiatement lors de l’impact ont perdu connaissance à cause de la décompression presque instantanée du Boeing 777 et du manque d’oxygène à plus de 10 000 mètres d’altitude.

  • Suite à la présentation de ses conclusions, le Bureau néerlandais de sécurité a publié en ligne la totalité de son rapport final sur la catastrophe du vol MH17.

Le Boeing 777 de Malaysia Airlines, qui effectuait la liaison Amsterdam-Kuala Lumpur, s’est écrasé dans l’est de l’Ukraine, dans une zone d’intenses combats entre les forces gouvernementales et les milices populaires du Donbass. Les 298 passagers et membres d’équipage qui se trouvaient à bord de l’appareil ont tous péri.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales