Covid-19 : l'OMS et l'Italie accusés d'avoir «conspiré» pour garder secret un rapport «accablant»

Covid-19 : l'OMS et l'Italie accusés d'avoir «conspiré» pour garder secret un rapport «accablant»© ALBERTO PIZZOLI Source: AFP
Un rapport de l'OMS, que l'Italie et l'agence spécialisée de l'ONU ont supprimé, «accable» le gouvernement italien pour sa gestion «chaotique» de la première vague de Covid-19.
Suivez RT France surTelegram

L'OMS et le ministère italien de la Santé ont, selon The Guardian et le Financial Times, «conspiré» pour garder secret un rapport «accablant» de l'OMS, révélant la gestion «chaotique» de l'épidémie de Covid-19 en Italie lors de la première vague.

Le ministère italien de la Santé et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sont tous les deux accusés d'avoir «conspiré», dans le but de retirer du site internet de l'OMS un rapport «accablant», mettant en cause la gestion «chaotique» de l'épidémie de Covid-19 en Italie, durant la première vague.

Cette information, révélée par les médias britanniques le Financial Times et The Guardian est parue dans deux articles, respectivement les 5 et 11 décembre.

Ce rapport de 102 pages, intitulé «Un défi sans précédent : la première réponse italienne au Covid-19» et publié le 13 mai sur le site de l'OMS montrait que l'Italie était loin d'être prête à affronter la pandémie.

Réalisé par le scientifique italien de l'OMS Francesco Zambon et par dix autres collègues européens, ce texte, financé par le gouvernement du Koweït, avait pour objectif de fournir des renseignements aux Etats qui n'avaient pas encore été touchés par le Covid-19, en se basant sur l'analyse de la gestion épidémique de l'Italie, premier pays européen fortement frappé par la première vague de la pandémie.

Un document subitement retiré le lendemain de sa publication

Mais le document a subitement été retiré du site de l'OMS le 14 mai, le lendemain de sa parution, apparemment sans raison. Selon le Financial Times, l'OMS n'a à l'époque pas fait de déclaration publique pour indiquer si oui ou non elle avait retiré le rapport et les raisons pour lesquelles celui-ci avait été supprimé.   

Consulté par The Guardian, le document révèle que le plan italien de crise en cas de pandémie n'avait pas été mis à jour depuis 2006. Faute de préparation, la réponse initiale des hôpitaux italiens était décrite dans le rapport, comme «improvisée, chaotique et créative». De plus, les premières directives officielles ont été actées après un certain délai, explique The Guardian

Les deux journaux britanniques avancent l'hypothèse selon laquelle le document aurait été retiré du site à la demande de Ranieri Guerra, directeur général adjoint de l’OMS pour les initiatives stratégiques et ancien directeur général de la santé préventive au ministère italien de la Santé entre 2014 et 2017.

Le docteur est aussi membre de la «task force» scientifique contre la propagation du Covid-19 en Italie et était donc «responsable de la mise à jour du plan de crise en cas de pandémie», explique The Guardian. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix