Afghanistan : des tirs de roquettes revendiqués par Daech font au moins huit morts à Kaboul

Afghanistan : des tirs de roquettes revendiqués par Daech font au moins huit morts à Kaboul© WAKIL KOHSAR Source: AFP
Des hommes observent les dommages causés par des tirs de roquettes à Kaboul le 21 novembre 2020

La zone des ambassades et un quartier du nord de Kaboul ont été visés par des tirs de roquettes le matin du 21 novembre. Après que les Taliban ont nié toute responsabilité, Daech a revendiqué des attaques contre «les ambassades des pays croisés».

Des tirs de roquettes ont détoné dans le centre de Kaboul, la capitale afghane, dans la matinée du 21 novembre non loin de la Zone verte, quartier fortifié où sont situées ambassades et entreprises internationales et dans un secteur du Nord de la ville, selon des sources gouvernementales citées par l'AFP. Au moins huit personnes ont perdu la vie dans ces attaques.

«Vers 8h40 ce matin, les terroristes ont tiré 23 roquettes sur la ville de Kaboul. Selon les informations initiales, huit personnes ont été tuées et 31 autres blessées», a affirmé le porte-parole du ministre de l'Intérieur Tariq Arian. Ces informations ont été confirmées par le porte-parole de la police de la capitale afghane, Ferdaws Faramarz.

Sur Twitter, l’ambassade iranienne a annoncé que son bâtiment principal avait été détérioré par les fragments de roquettes. Aucun employé n’aurait été blessé.

Daech a revendiqué les tirs de roquettes plus tard dans la journée. Avec «28 roquettes Katioucha», les «soldats du califat ont pris pour cible la Zone verte [...] où se trouvent le bâtiment de la présidence afghane, les ambassades des pays croisés, et les sièges des forces afghanes», explique un communiqué publié sur les chaînes Telegram de l'organisation djihadiste.

Alors que des responsables du gouvernement afghan accusaient les Taliban, leur porte-parole, Zabihullah Mujahid, avait en réponse nié toute responsabilité, soulignant que l'organisation n’avait «rien à voir» avec les faits. «Nous ne tirons pas à l’aveugle sur des lieux publics», a-t-il déclaré. Les Taliban se sont engagés à ne pas attaquer les zones urbaines au terme d'un accord de retrait de l'armée américaine signé en février 2020.

Le chargé d'affaires américain à Kaboul, Ross Wilson, a condamné l'attaque sur Twitter. «Les Etats-Unis vont continuer à travailler avec nos partenaires afghans pour éviter ce type d'attaques», a-t-il fait savoir sur le réseau social.

L'attaque survient avant les rencontres prévues ce 21 novembre entre le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo et les négociateurs des Taliban et du gouvernement afghan, qu'il rencontrera séparément à Doha, capitale du Qatar.

53 attentats commis par les Taliban ces six derniers mois

La semaine du 16 novembre, le Pentagone a annoncé le retrait d’environ 2 000 soldats d’Afghanistan d'ici au 15 janvier 2021, au terme d’un accord signé en février 2020 à Doha par Washington et les Taliban, qui prévoyait initialement le retrait des troupes à la mi-2021. Donald Trump a affirmé plusieurs fois sa volonté de mettre un terme aux «guerres sans fin», dont celle qui sévit en Afghanistan depuis 2001.

Quant aux pourparlers entre les Taliban et le gouvernement afghan, ils ont été lancés à la mi-septembre, au Qatar, mais les progrès ont été lents. Au cours des six derniers mois, les attentats commis par les Taliban se sont multipliés : ceux-ci ont mené 53 attentats-suicides et déclenché 1 250 explosions, qui ont fait 1 210 morts et 2 500 blessés parmi les civils, a déclaré cette semaine le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Tariq Arian, selon l’AFP.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»