Biélorussie : Svetlana Tikhanovskaïa assure qu'elle s'exprimera devant le Parlement français

Biélorussie : Svetlana Tikhanovskaïa assure qu'elle s'exprimera devant le Parlement français© Vasily Fedosenko Source: Reuters
Svetlana Tikhanovskaïa, le 9 août 2020, à Minsk, en Biélorussie (image d'illustration).

Alors qu'Emmanuel Macron est en tournée dans les pays baltes, il s'est entretenu avec Svetlana Tikhanovskaïa. La candidate malheureuse à la dernière élection en Biélorussie a annoncé un discours à venir devant les parlementaires français.

Emmanuel Macron a rencontré le 29 septembre à Vilnius Svetlana Tikhanovskaïa, ancienne candidate à l'élection présidentielle biélorusse arrivée deuxième avec 10,1% des suffrages lors du scrutin du 9 août (dont elle ne reconnaît pas les résultats). La femme politique a annoncé à l'AFP qu'elle devrait prononcer un discours devant le Parlement français après sa rencontre avec le président français.

«Nous avons reçu une invitation à prendre la parole devant le Parlement français et nous l'avons acceptée», a-t-elle fait savoir auprès de l'agence de presse, alors que les résultats du scrutin présidentiel sont contestés par une partie de l'opposition mais également par plusieurs puissances occidentales.

Citée par l'AFP, la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale a fait savoir que Svetlana Tikhanovskaïa devrait être auditionnée, à distance ou en présentiel, le 7 octobre prochain à 11h30 par la commission.

Emmanuel Macron s'exprime sur sa rencontre avec Svetlana Tikhanovskaïa

Vers une médiation de l'OSCE ?

Si aucune rencontre n'avait été annoncée entre Emmanuel Macron et Svetlana Tikhanovskaïa lors de la tournée balte du président français (du 28 au 30 septembre), Paris avait laissé entendre ces derniers jours ne pas exclure l'éventualité d'une entrevue. De son côté, l'opposante au président réélu Alexandre Loukachenko avait appelé Emmanuel Macron à être le «médiateur» de la crise en Biélorussie.

«Nous ferons de notre mieux en tant qu'Européens pour aider à la médiation», a déclaré Emmanuel Macron au journaliste après la rencontre, précisant vouloir «revenir à la médiation de l'OSCE [Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe] afin de progresser».

De son côté, le service de presse de Svetlana Tikhanovskaïa a mis en ligne, après la rencontre, un message sur Telegram : «Svetlana Tikhanovskaïa, au nom du peuple biélorusse, a remercié Macron pour sa déclaration publique sur la non-reconnaissance de la légitimité de Loukachenko. Le soutien de la France en tant que pays qui s'est battu pour la démocratie tout au long de son histoire est très précieux pour la Biélorussie».

Elle a également «déclaré que le peuple biélorusse était favorable à la tenue de nouvelles élections cette année. Ce sont les élections qui devraient faire l’objet de négociations internationales, et l’OSCE est la meilleure plate-forme pour de telles négociations».

Enfin, elle a souligné être prête à discuter avec toutes les parties, y compris avec la Russie, afin de parvenir au règlement de la crise en Biélorussie.

Le président français a rencontré une citoyenne biélorusse, c’est le droit du président français et de cette citoyenne biélorusse

«Le président français a rencontré une citoyenne biélorusse, c’est le droit du président français et de cette citoyenne biélorusse, nous respectons ce droit», a simplement commenté pour sa part le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov, interrogé à Moscou sur cette rencontre.

Si de nombreux pays en Occident ont contesté les résultats de l'élection présidentielle du 9 août, le président réélu a vu dans le mouvement de contestation la main de certaines forces extérieures et dénoncé une «révolution de couleur». De son côté, le directeur du Service de renseignement extérieur russe (SVR), Sergueï Narychkine, a accusé Svetlana Tikhanovskaïa d'être «sous la tutelle» des Etats-Unis. Selon lui, ces derniers auraient organisé les manifestations anti-Loukachenko.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»