Pologne : des militants LGBT inculpés pour «la profanation de monuments de Varsovie»

- Avec AFP

Pologne : des militants LGBT inculpés pour «la profanation de monuments de Varsovie»© JANEK SKARZYNSKI Source: AFP
Un drapeau LGBT lors d'une manifestation le 21 juin 2020 à Varsovie (image d'illustration).

Trois personnes, des militants LGBT selon des médias polonais cités par l'AFP, ont été inculpées pour avoir recouvert une statue de Jésus et d'autres monuments de Varsovie de drapeaux arc-en-ciel.

«La police de Varsovie a inculpé deux personnes pour la profanation de monuments de Varsovie», a déclaré le 5 août le porte-parole de la police polonaise, Sylwester Marczak. Une troisième l'a été, mais le chef d'inculpation retenu n'a pas été précisé, rapporte l'AFP. «Nous menons des poursuites judiciaires non pas parce que quelqu'un a accroché un drapeau, mais parce que, ce faisant, il a offensé les sentiments religieux et profané notamment le monument du Christ», a ajouté Sylwester Marczak. Les statues de Copernic et de la sirène de Varsovie, symbole de la capitale polonaise, figuraient parmi les autres monuments recouverts de drapeaux LGBT et de bandanas portant un symbole anarchiste.

Pour expliquer leur acte, des militants ont publié en ligne un manifeste, notamment sur la page Facebook «Stop Bzdurom», qui signifie «Stop aux idioties». «C'est un assaut ! Un arc-en-ciel. C'est une attaque ! Nous avons décidé d'agir. Tant que j'ai peur de vous tenir la main. Tant qu'il y aura encore des camionnettes avec des signes homophobes dans la rue», ont-ils écrit dans ce texte.

La Pologne, un pays profondément conservateur

Seuls 29% des Polonais soutiennent le mariage gay, selon un sondage d'opinion réalisé en 2019 par l'institut CBOS, cité par l'AFP. 

De fait, l'ancrage catholique profond chez les Polonais correspond à un des particularismes culturels du pays qui se heurte régulièrement au discours promu par certaines institutions internationales. Comme le rapporte encore l'AFP, plusieurs communautés régionales polonaises ont récemment adopté des résolutions en se déclarant des «zones sans idéologie LGBT». 

Au mois de juillet, six villes polonaises se sont vues privées de subventions européennes en raison de leur politique à l'égard de la communauté LGBTI. Une décision que Bruxelles a justifié par sa volonté de promouvoir une «Union de l'égalité».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»