À Baltimore, des Américains hurlent de joie après avoir déboulonné une statue de Christophe Colomb

À Baltimore, des Américains hurlent de joie après avoir déboulonné une statue de Christophe Colomb© SPENCER COMPTON Source: Reuters
Vidéo
Une statue de Christophe Colomb sur le point d'être déboulonnée, le 4 juillet 2020 à Baltimore.

Des manifestants ont déboulonné une statue de Christophe Colomb à Baltimore, sur la côte Est des Etats-Unis. Le dernier acte de vandalisme en date contre des monuments ou statues de personnages historiques liés à l'esclavage ou la colonisation.

Comme en témoignent des photos et vidéos diffusées sur les réseaux sociaux et par plusieurs médias américains, des manifestants ont déboulonné le 4 juillet 2020, à l'aide de cordes, une statue du navigateur génois Christophe Colomb à Baltimore, près du quartier de Little Italy.

Cet acte a immédiatement enflammé la foule de militants sur place, qui a laissé exploser sa joie en hurlant et sautillant autour de la statue déboulonnée.

La scène a été filmée sous plusieurs angles par des militants qui se sont félicités d'un acte au service de la cause Black Lives Matter.

Longtemps célébré comme «celui qui a découvert l'Amérique», Christophe Colomb correspond également au symbole de l'arrivée des Européens outre-Atlantique, et de la conquête de terres qui ne leur appartenaient pas.

Dans la foulée des manifestations contre les inégalités raciales déclenchées par la mort de George Floyd lors de son interpellation à Minneapolis, le 25 mai, de nombreuses statues de personnages liés à l'histoire coloniale ou aux discriminations ont été déboulonnées ou attaquées, aux Etats-Unis et ailleurs dans le monde.

Dans son discours prononcé à l'occasion de la fête nationale du 4 juillet, marquant le jour où 13 colonies du Nouveau monde proclamèrent en 1776 leur séparation de la couronne britannique, le président Donald Trump a mentionné le navigateur génois.

«Nous nous battrons ensemble pour le rêve américain et nous défendrons, protégerons et préserverons le mode de vie américain qui a commencé en 1492 quand Christophe Colomb a découvert l'Amérique», a-t-il déclaré, s'en prenant aux manifestants qui dénoncent les discriminations raciales.

«Nous sommes en train de vaincre la gauche radicale, les marxistes, les anarchistes, les agitateurs et les pilleurs», a ajouté Donald Trump lors d'une cérémonie dans les jardins de la Maison Blanche. «Nous ne permettrons jamais à une foule en colère de démolir nos statues, d'effacer notre histoire et d'endoctriner nos enfants», a-t-il encore déclaré.

Plusieurs statues de Christophe Colomb ont été enlevées ou vandalisées, notamment à Boston (Massachusetts), Miami (Floride), Richmond (Virginie) et Camden (New Jersey). Pour sa part, la municipalité de San Francisco (Californie) a retiré une statue du navigateur de son parlement local.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»