Le Venezuela, sujet de tensions au Conseil de sécurité de l'ONU

Le Venezuela, sujet de tensions au Conseil de sécurité de l'ONU© Luis Robayo Source: AFP
Des migrants vénézuéliens arborent leur drapeau national en attendant de monter à bord d'un bus pour rentrer volontairement dans leur pays en raison de la pandémie de coronavirus, à Cali, en Colombie, le 14 avril 2020. (image d'illustration)

Une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU, à l'initiative de la Russie, s'est tenue le 22 avril à propos du récent déploiement militaire dans la mer des Caraïbes. De cette rencontre, peu a filtré. Une seconde réunion doit se tenir le 28 avril.

Largement absent depuis un an de ses activités, le Venezuela est redevenu un sujet d'actualité pour le Conseil de sécurité de l'ONU avec deux visioconférences en une semaine demandées par la Russie et les Européens, sur fond de pandémie menaçante pour ce pays en crise.

Le 22 avril, une première réunion à huis clos sur laquelle peu a filtré a donné lieu, selon des diplomates, à une rencontre tendue réclamée par Moscou sur l'envoi récent de moyens militaires américains vers l'Amérique latine. Le 1er avril, Washington avait en effet annoncé que le président Donald Trump avait ordonné le transfert de destroyers, de navires de combat et d'avions de surveillance supplémentaires vers le commandement sud de l'armée étasunienne, qui couvre l'Amérique du Sud.

Dans une lettre du 3 avril au Conseil de sécurité, le Venezuela avait dénoncé ces déploiements militaires comme «des actions dangereuses des Etats-Unis menaçant la paix et la sécurité au Venezuela comme dans l'ensemble de la région». Officiellement, les Etats-Unis ont justifié ce mouvement militaire par l'organisation d'une vaste opération antidrogue en Amérique latine. Mais quelques jours avant, le 26 mars, Washington avait annoncé l'inculpation par la justice étasunienne du président vénézuélien Nicolas Maduro pour «narco-terrorisme», difficile dans ces conditions de ne pas faire le rapprochement avec le déploiement militaire dans la mer des Caraïbes. Le gouvernement vénézuélien avait accusé Donald Trump d'essayer de «détourner» l'attention de la pandémie actuelle. «Donald Trump a tenté aujourd'hui de détourner l'attention […] en créant une escalade des déclarations et une escalade avec le Venezuela», avait déclaré le président vénézuélien, Nicolas Maduro. «Nous allons rester ici en paix […] assister à la pandémie, la contrôler», avait-il notifié. Les autorités cubaines avaient également dénoncé le renforcement militaire des Etats-Unis dans la mer des Caraïbes. 

Une deuxième réunion sur le Venezuela

La Russie ayant refusé d'étendre la réunion du 22 avril à des aspects politiques et humanitaires, les membres européens du Conseil de sécurité (Allemagne, Belgique, France et Estonie) ont décidé de demander une nouvelle réunion concernant le Venezuela qui se tiendra le 28 avril et sera également à huis clos, selon des diplomates. «Il est important de favoriser l'accès humanitaire dans une crise qui figure parmi les plus graves», explique un diplomate occidental à l'AFP.

La dernière réunion publique du Conseil de sécurité remonte à avril 2019 lorsque le vice-président américain Mike Pence était venu à New York afin de réclamer une reconnaissance de l'opposant Juan Guaido comme dirigeant du Venezuela en lieu et place de Nicolas Maduro. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»