Twitter et Facebook condamnés à 58 000 euros d'amende en Russie pour non-respect de la loi

Twitter et Facebook condamnés à 58 000 euros d'amende en Russie pour non-respect de la loi© Alexander Kryazhev Source: Sputnik
Icônes d'applications Facebook et Twitter sur l' écran d'une tablette.

Les deux géants numériques ont été sanctionnés pour leur refus de transférer sur le sol russe des serveurs contenant les données des utilisateurs russes. Facebook et Twitter ont 60 jours pour honorer les amendes.

Un tribunal moscovite a condamné le 13 janvier les réseaux sociaux Twitter et Facebook à des amendes pour non-respect d'une loi exigeant que les données des utilisateurs russes soient stockées sur le territoire national.

Les deux groupes ont été condamnés à des amendes de quatre millions de roubles (environ 58 000 euros au taux actuel) chacun, selon les agences de presse russes. Ils risquaient jusqu'à six millions de roubles d'amende. Selon le tribunal, les deux réseaux sociaux disposent de dix jours pour faire appel de ces décisions et de 60 jours pour payer leurs amendes.

La Russie travaille depuis plusieurs années à se doter d'un «internet souverain» capable de fonctionner de manière indépendante en cas de coupure du pays des grands serveurs mondiaux, mais aussi à accroître son contrôle sur le web.

A ce titre, les autorités n'ont cessé de donner des tours de vis sur la toile russe, bloquant des contenus et sites liés à l'opposition, mais aussi des services qui refusaient de coopérer avec elles. La Russie a déjà ordonné en 2016 le blocage du réseau social professionnel LinkedIn, qui avait refusé de se plier à la loi sur le stockage des données des utilisateurs russes. LinkedIn est depuis inaccessible en Russie.

En avril 2018, Roskomnadzor (le service fédéral de supervision des communications)  avait annoncé sa volonté de mettre au pas Facebook mais semble avoir renoncé à sa volonté de bloquer le site web. «Les amendes valent mieux que le blocage», a déclaré le 18 janvier le patron de l'agence, Alexandre Jarov, ajoutant que «la question du blocage de Facebook ne vaut pas la peine d'être posée».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»