La tête de Donald Trump mise à prix pour trois millions de dollars par un député iranien

La tête de Donald Trump mise à prix pour trois millions de dollars par un député iranien© Nazanin Tabatabaee/WANA (West Asia News Agency) via REUTERS Source: Reuters
Des Iraniennes brandissent une effigie du président américain Donald Trump lors d'une manifestation anti-Etats-Unis le 4 novembre 2019 (image d'illustration).

Près de trois semaines après la mort du général iranien Soleimani dans une frappe américaine à Bagdad, un député iranien a proposé, devant le Parlement, d’offrir une récompense de trois millions de dollars à «quiconque tuera» le président américain.

L’agence de presse iranienne, Isna, rapporte ce 21 janvier qu’Ahmad Hamzeh, député de la province de Kerman – région dont était originaire le général iranien Qasseim Soleimani tué par les Etats-Unis le 3 janvier dernier à Bagdad – a promis devant le Parlement iranien de verser une récompense d’un montant de trois millions de dollars à «quiconque tuera [Donald] Trump».

Cet appel à éliminer le président américain fait écho à celui émis par un homme, dont l’identité reste à ce jour inconnue, lors d'une imposante cérémonie d'hommage rendue au général iranien le 5 janvier et retransmis par la télévision publique. Selon la traduction réalisée par la version anglaise du site d’information saoudien al-Arabiya, cet homme a ainsi lancé devant la foule : «Nous sommes 80 millions d'Iraniens, si chacun de nous met un dollar de côté, nous aurons 80 millions de dollars, et nous récompenserons  quiconque nous apportera la tête de [Donald Trump] avec cette somme.» 

Les tensions entre l'Iran et les Etats-Unis sont à leur comble depuis l'assassinat par l'armée américaine du commandant de la Force Al-Qods du corps des Gardiens de la révolution islamique, considéré comme le numéro 2 de la République islamique d'Iran. Le 8 janvier, Téhéran a mené des frappes de représailles, dans la nuit du 7 au 8 janvier, sur deux bases militaires irakiennes utilisées par des soldats américains. Selon le commandement central de l’armée américaine, 11 soldats américains ont été blessés dans l’attaque de la base aérienne d’Aïn al-Assad (Irak).

Lire aussi : «Nous réduirons Tel-Aviv en poussière» en cas d'attaque américaine, menace un responsable iranien

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»