Accro à la high-tech, fan de hockey, pianiste: qui est Michoustine, nouveau Premier ministre russe ?

Accro à la high-tech, fan de hockey, pianiste: qui est Michoustine, nouveau Premier ministre russe ?© Mikhail Klimentyev Source: Sputnik

Si Mikhaïl Michoustine a réussi à rester hors des projecteurs en tant que patron du Service fédéral des impôts, ses collègues haut placés le décrivent non seulement comme un vrai professionnel, mais aussi comme une personnalité originale. Portrait.

Le nouveau Premier ministre russe, Mikhaïl Michoustine, désigné par Vladimir Poutine et confirmé par les députés russes, a commencé son mandat en affirmant vouloir retrouver la confiance des milieux d'affaires afin de redresser l'économie du pays. «Il faut stimuler la croissance des investissements, retrouver la confiance perdue entre les autorités et les entreprises» afin de redorer le blason de l'économie russe, a-t-il déclaré devant les députés avant que ceux-ci ne le confirment au poste de chef du gouvernement. Jusqu'à présent chef du fisc russe, Mikhaïl Michoustine a promis, lors de sa première prise de parole officielle, des «changements pour le meilleur» et s'est donné pour priorité d'«augmenter les revenus réels des citoyens».

Inconnu du grand public, le nouveau numéro deux du pouvoir russe a immédiatement suscité beaucoup de curiosité tant dans son pays qu'à l'étranger. Que sait-on de celui que Vladimir Poutine a choisi pour former le nouveau gouvernement après le départ surprise Dmitri Medvedev ?

Expert en informatique

Le président de la Douma – la chambre basse du Parlement russe – Viatcheslav Volodine l'a rencontré avec d'autres députés de premier plan au lendemain de la démission de l'exécutif. «C'est un homme qui s'est fait une réputation en créant un Service fédéral des impôts "high-tech" à partir de zéro en utilisant des technologies de pointe : l'économie numérique», a souligné Viatcheslav Volodine.

Mikhaïl Michoustine dirigeait en effet depuis 2010 le Service fédéral des impôts, un organisme qui a été qualifié de «fisc du futur» dans un récent article du Financial Times. Le journal a noté ses efforts pour moderniser le travail de son service dans tout le pays. Malgré des débuts difficiles, il a réussi à simplifier le système fiscal pour les citoyens russes en créant le «système de guichet unique», ce qui a réduit les formalités administratives via la numérisation d’une grande partie des processus, et grâce à la mise en œuvre d’une énorme base de données unifiée mise en place en 2019. La Russie a d'ailleurs vu ses revenus augmenter grâce à ces réformes. 

«Il connaît également les technologies modernes mieux que quiconque», abonde Viatcheslav Fetissov, légende du hockey russe devenu homme politique, en décrivant le Premier ministre comme «un homme responsable, ce qui est très important de nos jours».

Selon lui, outre son expertise en matière de technologies, d’affaires et de gouvernance, Mikhaïl Michoustine compose de la musique, joue du piano, et serait également un bon joueur de hockey. Avec tous les défis qui s’annoncent, on ignore cependant s'il trouvera le temps de se distraire. «Je ne sais pas si je dois envier Mikhaïl Michoustine ou avoir pitié de lui», a d'ailleurs plaisanté Viatcheslav Fetissov.

Né à Moscou, Mikhaïl Michoustine a travaillé dans le secteur informatique et des hautes technologies tout au long des années 1990 et a rejoint le Service des impôts vers la fin de la décennie. Titulaire d'un doctorat en économie, il a supervisé l'ouverture des premières zones économiques spéciales de Russie et, au début des années 2000, a été nommé responsable de l'Agence fédérale du cadastre immobilier. En 2008, il quitte le secteur public pour travailler dans une société d'investissement, avant de prendre la tête du Service des impôts deux ans plus tard.

Le président de la Douma a également expliqué que le Premier ministre était un homme «ouvert». Il a par ailleurs cité «le dynamisme» parmi ses principales qualités, ajoutant que «la connaissance approfondie de ce qui se passe dans les régions de Russie» que possède Mikhaïl Michoustine, âgé de 53 ans, était un autre atout.

Les grands axes du futur gouvernement

«Justice sociale», «pouvoir d'achat», «développement technologique» : tels étaient les sujets évoqués par Mikhaïl Michoustine lors de sa prise de parole le 16 janvier devant les députés russes. Retour sur les grands axes de travail du futur gouvernement.

  • Responsabilité personnelle du gouvernement
    Lors de son discours à la Douma, Mikhaïl Michoustine a promis d’«orienter la nouvelle équipe gouvernementale russe vers un partenariat étroit avec les députés de la Douma, les groupes parlementaires et le Conseil de la Fédération». «Je tiens à vous assurer que tous les membres du gouvernement endosseront une responsabilité personnelle pour la réalisation des objectifs de développement national», a-t-il ajouté.
  • La justice sociale, une priorité
    Comme l’a noté Mikhaïl Michoustine, «il faut percevoir le discours du président [Vladimir Poutine] tout d’abord comme un programme de justice sociale basé sur nos valeurs traditionnelles, tourné vers les gens et leurs problèmes les plus importants».
  • Protection des entrepreneurs et création d’emplois
    Le Premier ministre a souligné l’importance de l’amélioration du climat d’affaires, «pour que les gens qui font des affaires – y compris la jeunesse – se sentent en confiance et protégés, puissent développer leur projets, créer des emplois et, ce qui est primordial, augmenter les salaires des employés».
  • Gel des dettes des citoyens russes 
    Répondant aux questions des députés, Mikhaïl Michoustine a écarté l’idée d’annuler ou de «geler» les dettes des Russes ayant contracté des crédits. Selon lui, cela pourrait déboucher sur «une vague de faillites, et au final ce seront des personnes innocentes qui vont perdre de l’argent».
  • Augmentation des «revenus réels» des citoyens
    Mikhaïl Michoustine a rappelé que l'une des priorités dans le discours de Vladimir Poutine devant l'Assemblée fédérale russe était l’augmentation des revenus réels des citoyens.
  • Expansion de la Russie dans le domaine numérique
    «La Russie a de merveilleuses solutions et ses propres plateformes : il est très important en ce sens de soutenir nos gens intelligents qui créent ces plateformes numériques et de les aider à les exporter», a-t-il noté.
  • Développement technologique de la Russie
    Mikhaïl Michoustine appelle à stimuler le développement technologique de l'économie. «Nous devons chercher à réaliser une véritable percée dans la numérisation du secteur réel», a-t-il déclaré.

Lire aussi : Revivez le discours annuel de Vladimir Poutine devant l'Assemblée fédérale russe

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»