Bachar el-Assad : la mort de James Le Mesurier relève d’«un travail des services secrets»

Bachar el-Assad : la mort de James Le Mesurier relève d’«un travail des services secrets»© HO / SANA Source: AFP
Le Président syrien Bachar el-Assad s'exprime durant une interview réalisée par la Syrian Arab News Agency (SANA), le 31 octobre 2019, à Damas.

Bachar el-Assad a déclaré dans un entretien, le 14 novembre, que certains services secrets étrangers, principalement la CIA, seraient derrière la mort de James Le Mesurier, principal soutien et formateur des Casques blancs.

«Le principal soutien des Casques blancs James Le Mesurier […] a été éliminé tout comme Abou Bakr al-Baghdadi, car il connaissait des secrets importants» : dans un entretien accordé le 14 novembre à Sputnik et à la chaîne Rossiya 24, le président syrien Bachar el-Assad a livré sans ambages sa lecture du décès récent de James Le Mesurier.

Ancien officier de l'armée britannique, ce dernier dirigeait l'ONG Mayday Rescue, qui coordonne les dons destinés aux Casques blancs en Syrie. Il a été retrouvé mort le 13 novembre au pied de l'immeuble où il habitait à Istanbul dans des circonstances encore troubles.

La piste des services secrets

Pour le président syrien, il y a lieu de dresser un parallèle entre la mort du principal soutien des Casques blancs et l'élimination des chefs de groupes terroristes, car tous possédaient des informations qui dérangent en haut lieu.

«Je crois qu'après la liquidation de ben Laden et d’al-Baghdadi, toutes ces personnes sont à leur tour liquidées, d'abord parce qu'elles connaissaient des secrets importants. Elles sont devenues un fardeau, leur rôle est terminé. Une fois leur rôle terminé, il est désormais nécessaire de se débarrasser d'elles. [...] Nous ne croyons pas que ces gens se suicident ou meurent de causes naturelles», a déclaré le dirigeant syrien au cours de l’entretien.

Nous ne croyons pas que ces gens se suicident ou meurent de causes naturelles

D’après le chef d’Etat syrien, la mort de James Le Mesurier relève ni plus ni moins que d’«un travail des services secrets». «Mais quels services ? Quand on parle des services occidentaux en général, des services turcs ou de certains autres dans notre région – ce ne sont pas les services d'un Etat souverain, mais des branches du principal service de renseignement, à savoir la CIA», a avancé Bachar el-Assad. «Tous opèrent sous l’ordre d’un seul maître», a-t-il ensuite allégué.

Pour le président syrien, l'hypothèse la plus probable est qu'il s'agissait d'une action des «services de renseignements turcs [...] sur ordre de services de renseignement étrangers». Une hypothèse que Moscou trouve digne d'attention, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova ayant rappelé le 14 novembre que pour le président syrien «cette situation est proche et claire comme pour personne d’autre».

Peu de temps avant, le 8 novembre, Maria Zakharova avait par ailleurs affirmé sur le compte Twitter de la diplomatie russe que James Le Mesurier avait travaillé pour le renseignement britannique : «Le cofondateur des Casques blancs, James Le Mesurier, est un ancien agent du MI6, qui a été repéré dans le monde entier, notamment dans les Balkans et au Moyen-Orient. Ses relations avec des groupes terroristes ont été rapportées lors de sa mission au Kosovo.»

De leur côté, les autorités turques privilégient l'hypothèse d'un suicide; mais ont interdit à l'épouse de James Le Mesurier de quitter le pays. Selon des médias turcs cités par l'AFP, les enquêteurs ont saisi les appareils électroniques de James Le Mesurier et de son épouse et ont également demandé ses dossiers médicaux. D'après une agence de presse turque, ce dernier avait suivi des traitements pour des troubles psychologiques.

Lire aussi : «Hypocrisie» : les Casques blancs «ont préféré fuir la Syrie avec l'appui étranger», tance Moscou

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»