Les Casques blancs nominés aux Oscars : le prix du «meilleur film de propagande» les attend

Les Casques blancs nominés aux Oscars : le prix du «meilleur film de propagande» les attend© Abdalrhman Ismail Source: Reuters
Des militants des Casques blancs à Alep, 2016

Le documentaire sur les Casques blancs est nommé aux Oscars, malgré le nombre accablant de liens entre ce groupe et des organisations terroristes en Syrie. Quelles implications pour le prix prestigieux ? L'écrivain Patrick Henningsen analyse.

RT : Que pensez-vous de la nomination du documentaire sur les Casques blancs aux Oscars ?

Patrick Henningsen (P. H.) :Je pense que la catégorie a été mal choisie. Au lieu de le nominer comme meilleur documentaire, il faudrait peut-être choisir la catégorie «meilleure représentation théâtrale», ou en créer une nouvelle – «meilleur film de propagande». Ce film n’est pas un vrai documentaire, toutes les images utilisées dans le film ont été données aux réalisateurs par les Casques blancs eux-mêmes. Netflix production n’a en réalité filmé aucune des soi-disant scènes de secours. Ce film est, en effet, une œuvre de relations publiques pour couvrir 150 millions de dollars avec lesquels l’ONG a été financée par USAID, le ministère des Affaires étrangères britannique, divers Etats membres de l’UE, le Qatar et des personnalités qui, à mon avis, ont été trompées pour donner leur argent à ces groupes de sauvetage. Mais la fonction essentielle de ces groupes c’est le soutien au Front al-Nosra, à Nourredine al-Zinki et d’autres organisations terroristes connues qui opèrent en Syrie. Cela a été prouvé par les témoignages des personnes qui les ont vus, celles que nous avons interviewées sur le terrain, à Alep. Ils nous ont tous dit la même chose : ils coopéraient avec le Front al-Nosra et n’aidaient pas la population. C’était donc au fond une unité de défense civile d’Al-Qaïda.

Les Casques blancs sont une sorte d’instrument de relations publiques, ils ont aidé à recruter des combattants terroristes, des gens pour al-Nosra

RT : Comment un groupe de nature aussi controversée a réussi à être nominé aux Oscars ?

P. H. : Tous les témoignages que possèdent les médias indépendants ont été bloqués par les principaux médias, parce que ces derniers avaient largement investi dans cette rhétorique décrivant les Casques blancs comme défendeurs de l’humanité. L’idée a été préparée au cours de ces trois dernières années et propagée par CNN, NBC, la BBC, Al Jazzera... et la liste continue. Ces réseaux et Hollywood sont les pom-pom girls de ceux qu’ils appellent «les rebelles», mais qui ne sont en réalité que des branches des groupes terroristes. Les qualifier de «défenseurs de la liberté», c’est couvrir les opérations islamistes radicales qui se déroulent à l’intérieur de la Syrie, financées par un nombre d’Etats, l’OTAN et des pays du Golfe. Les Casques blancs sont une sorte d’instrument de relations publiques. Ils ont aidé à recruter des combattants terroristes, des gens pour al-Nosra. Des gens en Europe occidentale regardent les vidéos et se disent : «Ces gens sont oppressés, ils sauvent des vies.» Par contre, les Casques blancs ne peuvent pas confirmer avoir sauvé 82 000 personnes comme ils le prétendent, car il n’y a pas de liste de noms, pas d'endroits, pas de dates. Il n’y a donc aucun moyen de retrouver le lien entre ces  82 000 «personnes sauvées» et de réelles frappes aériennes effectuées, selon eux, par la Russie et la Syrie. En plus, ils sont exclusivement présents à proximité des groupes terroristes, il existe de nombreuses preuves vidéo. Et même une chaîne comme Channel 4 au Royaume-Uni a montré dans son journal télévisé une séquence d'Al-Qaïda avec Nourredine al-Zinki au moment de la planification d'un attentat suicide à Alep-Est, et l’a vite retirée de sa chaîne Youtube, lorsqu'un certain nombre d'analystes des médias indépendants ont pointé du doigt l'incohérence.

On peut dire que lorsque George Clooney ou une autre célébrité connue soutient les Casques blancs, les gens vont les écouter et leur faire des dons. Ils continuent de façon agressive à collecter des fonds, même après avoir reçu, d’après ce que nous en savons, bien plus de 100 millions de dollars. Ca en revient en quelque sorte à financer le terrorisme.

Cela montre vraiment à quel point Hollywood et le complexe gouvernemental des médias sont déconnectés de la réalité, de la vraie information

RT : Cela pourrait sérieusement secouer l’institution des Oscars, si des preuves concrètes et irréfutables de liens entre les Casques blancs et les terroristes apparaissaient…

P. H. :C’est déjà arrivé, les Casques blancs ont été il y a quelques mois nominées au prix Nobel de la Paix. Certains membres du comité Nobel ont découvert leur vrai visage, d’après ce que nous avons entendu, à la veille de la cérémonie, et les Casques blancs ont perdu leur position dans le classement de tête. Je pense que la même chose va encore se passer. Cela montre vraiment à quel point Hollywood et le complexe gouvernemental des médias sont déconnectés de la réalité, de la vraie information, parce qu’ils ont cru que c’était une bonne cause et que le film était excellent.

Je ne pense pas qu’ils vont gagner, parce qu’il y a un nombre accablant de preuves qu’ils coopèrent avec des groupes terroristes connus, qui décapitent des civils, les attaquent sans distinction. Pour moi, c’est une belle œuvre de propagande pour soutenir une grande opération du gouvernement censée promouvoir les Casques blancs et les faire passer pour quelque chose qu’ils ne sont clairement pas. 

Lire aussi : 2016, année noire pour les médias mainstream

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.