Poutine doute de la capacité de Zelensky à faire face aux nationalistes en Ukraine

Poutine doute de la capacité de Zelensky à faire face aux nationalistes en Ukraine© GLEB GARANICH Source: Reuters
Marche des nationalistes ukrainiens à Kiev le 14 octobre contre l'application de la formule dite de Steinmeier dans le cadre du règlement du conflit dans l'Est du pays.
Suivez RT France surTelegram

Le week-end dernier, le président ukrainien a eu une conversation agitée avec des représentants de groupes de nationalistes dans le Donbass, opposés à la séparation des forces dans la région. Le président russe a donné son avis sur la situation.

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, ne ressemble pas à un nationaliste mais il est difficile de dire s’il réussira à s'imposer face à ceux qui contestent les efforts d'apaisement dans l'Est de l'Ukraine, a déclaré Vladimir Poutine lors d'une conférence de presse à Budapest.

Même s'il estime ne pas avoir le droit de donner une évaluation des actions du président ukrainien, Vladimir Poutine a noté qu'il était difficile de dire si Volodymyr Zelensky avait choisi la bonne forme de communication «sur la ligne de contact [des parties en conflit dans le Donbass – ndlr] pour persuader ceux qui refusent d'obéir à ses ordres».

«La question est de savoir s'il va réaliser ce qu'il a dit publiquement et à ce qu'il estime lui-même approprié de faire, et dans ce cas, la question n'est pas si difficile : procéder à la séparation des parties belligérantes sur la ligne de contact dans deux agglomérations», a jouté le président Poutine.

Le président russe a également répondu à la question de savoir si les derniers efforts de la séparation des forces dans le Donbass avaient rendu envisageable prochainement une réunion au format Normandie.

«Nous sommes toujours prêts à organiser des réunions, y compris dans le "format Normandie". Le principal ce qu’elles soient bien préparées et ne conduisaient pas à des discussions superficielles, et qu’elles aboutissent à un résultat concret qui sera utile au règlement en général», a déclaré Vladimir Poutine.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a de son côté démenti le 31 octobre l’information selon laquelle le sommet au «format Normandie » se tiendrait le 15 novembre et concernant une rencontre entre son homologue ukrainien et lui dans le cadre de ce format: «Ce n'est pas vrai, il n’y a pas encore de date».

Séparation des forces

Le processus de séparation des forces sur la ligne de contact dans l'est de l'Ukraine a débuté le 29 octobre, a déclaré le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Vadim Prystaïko. Les militaires ukrainiens et les troupes de la République populaire de Lougansk autoproclamée ont échangé des volées de fusées éclairantes, démontrant ainsi qu’elles étaient prêtes à commencer le retrait des troupes dans l’est de l’Ukraine.

La séparation des forces dans le Donbass est une des conditions nécessaires pour organiser la réunion au «format Normandie» (réunissant l’Ukraine, la Russie, la France et l’Allemagne) sur la situation en Ukraine.

La séparation des forces devait commencer le 7 octobre mais elle a été reportée à plusieurs reprises en raison des bombardements et d'agressions de la part des radicaux ukrainiens. Côté républiques autoproclamées, il était reproché à Kiev de n'avoir répondu ni aux fusées éclairantes des républiques autoproclamées ni aux demandes de l’OSCE.

La date de la séparation des forces a été convenue par le groupe de contact sur le Donbass le 1er octobre, le jour même de la signature de la «formule Steinmeier», qui a provoqué une vague de manifestations et de condamnations de la part de responsables politiques en Ukraine. Toutefois, lors d'une conférence de presse tenue plus tôt en octobre, le président Volodymyr Zelensky, avait déclaré qu'il n’y avait pas d'alternative à ce document.

Lire aussi: L'Ukraine est prête à accélérer les préparatifs d'adhésion à l'OTAN, selon le président Zelensky

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix