Royaume-Uni : Boris Johnson prédit une «extinction politique» en cas de report du Brexit

Royaume-Uni : Boris Johnson prédit une «extinction politique» en cas de report du Brexit© Hannah Mckay Source: Reuters
Boris Johnson (image d'illustration).

Boris Johnson, favori pour prendre la tête du gouvernement britannique, a estimé que si l'échéance du Brexit n'était pas respectée, les électeurs pourraient «s'éloigner de la vie politique», faute de confiance en leurs représentants.

Lors d'un entretien accordé à la chaîne britannique Sky News publié ce 30 juin, le député conservateur Boris Johnson, pressenti pour prendre la succession de Theresa May à la tête du gouvernement britannique, s'est exprimé sur l'échéance du Brexit, actuellement fixée au 31 octobre 2019 après plusieurs reports.

Lire aussi : Boris Johnson laisse planer le doute sur le règlement de la facture du Brexit

Interrogé sur les conséquences d'un potentiel nouveau report de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne (UE), l'ancien maire de Londres et chef de la diplomatie britannique s'est montré très inquiet : «Nous pourrions faire face à une extinction politique, littéralement», a-t-il estimé.

Des propos qui n'ont pas échappé à l'un des comptes Twitter pro-Brexit les plus influents outre-Manche, «Leave EU [Quitter l'UE]», qui s'est félicité d'une telle déclaration.

Selon Boris Johnson, les électeurs pourraient en effet «s'éloigner de la vie politique» dans une telle situation, estimant que le phénomène n’exclurait ni son parti, ni ses rivaux. Ainsi, en cas de non-respect de l'échéance actuellement fixée pour le Brexit, le député conservateur prédit «une hémorragie continue de confiance» dans les formations politiques traditionnelles.

Evoquant les conservateurs, il a estimé que son parti politique pourrait «souffrir considérablement [face à] des électeurs ne pouvant plus faire confiance à des hommes politiques qui ne parviennent pas à respecter leurs promesses».

Témoin de la défiance grandissante des citoyens britanniques vis-à-vis des partis politiques traditionnels, le très jeune parti du Brexit (formation de Nigel Farage qui s'est donné pour mission de faire respecter le choix des électeurs britanniques en sortant de l'UE) est arrivé largement en tête aux élections européennes dans le pays, atteignant un score de 31,6%, soit plus que celui cumulé par les travaillistes (14,1%) et les conservateurs (9%)... Les europhiles libéraux-démocrates ont quant à eux décroché 20,3% des voix.

Lire aussi : «Pas besoin de l'UE» : ces Britanniques qui entendent faire valoir la légitimité des urnes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»