Le parti du Brexit en tête des élections européennes au Royaume-Uni

Le parti du Brexit en tête des élections européennes au Royaume-Uni© REUTERS/Hannah McKay
Nigel Farage exulte : le parti du Brexit arrive en tête des élections européennes (image d'illustration).

A l'issue du scrutin européen qui s'est tenu le 23 mai au Royaume-Uni, le Brexit party remporte la victoire, alors que les opposants à la sortie du Royaume-Uni de l'UE ne cessent de remettre en question les résultats du référendum de 2016.

«Les Britanniques s'en mordent les doigts» ; «une énorme erreur», «une majorité de Britanniques défavorables au Brexit»... A rebours des annonces successives remettant en cause les résultats du référendum britannique sur le Brexit, celui-ci apparaît plus que jamais comme une priorité pour nombre d'électeurs qui ont massivement plébiscité le Brexit party, à l'occasion du scrutin européen qui s'est déroulé le 23 mai outre-Manche.

Menée par Nigel Farage, la formation politique qui porte aujourd'hui pour principale ambition de sauver le Brexit, serait largement arrivée en tête, avec 31,6% des voix selon les premières estimations publiées par la BBC. 

Des résultats qui ont une importance symbolique forte à l'échelle européenne alors que le Brexit constitue la plus récente des crises traversées par l'UE.

Au lendemain du scrutin, le Premier ministre Theresa May annonçait officiellement le 24 mai sa démission, expliquant qu'elle quitterait ses fonctions le 7 juin, le temps pour les conservateurs de lui trouver un successeur.

Lire aussi : En larmes, Theresa May annonce sa démission

Après deux reports, la nouvelle date limite du Brexit a été fixée au 31 octobre, sans que personne ne sache encore quelle forme il prendra.

Bénéficiant de la légitimité des urnes depuis la consultation populaire du 23 juin 2016, lors de laquelle 51,89 % des votants, soit 17 410 742 de citoyens Britanniques, s'étaient prononcés en sa faveur, le Brexit est aujourd'hui contesté par un certain nombre de Britanniques et de personnalités médiatiques.

Lire aussi : «Pas besoin de l'UE» : ces Britanniques qui entendent faire valoir la légitimité des urnes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»