Scandale au Royaume-Uni : des soldats s'entraînaient au tir sur un portrait de Corbyn

Scandale au Royaume-Uni : des soldats s'entraînaient au tir sur un portrait de Corbyn© @Capture d'écran Twitter
Images extraites de la vidéo montrant des soldats semblant tirer sur un portrait de Jeremy Corbyn.

Quatre soldats britanniques en Afghanistan ont été filmés tirant sur un portrait du leader travailliste Jeremy Corbyn. Le ministère de la Défense, dénonçant une conduite inacceptable, a ouvert une enquête.

Une vidéo probablement filmée en Afghanistan a émergé sur les réseaux sociaux. On y voit quatre parachutistes britanniques membres du troisième bataillon s'exercer au tir sur un portrait du chef du Parti travailliste Jeremy Corbyn.

La scène semble avoir été filmée aux alentours de Kaboul. Il ne s'agirait probablement pas de balles réelles mais de cartouches de peinture qui servent de munitions de simulation lors des entraînements. La vidéo a d'abord été publiée sur Snapchat dans la nuit du 2 avril, avant de faire tache d'huile sur les autres réseaux.

L'armée a authentifié la vidéo et, selon la BBC, le général de brigade Nick Perry a condamné ces images qui dévoilent «un comportement totalement inacceptable et une énorme erreur de jugement».

Il a assuré que l'armée allait mener l'enquête, rappelant que 400 soldats britanniques étaient actuellement en poste en Afghanistan, œuvrant avec l'Otan ou des partenaires du pays. Il a en outre insisté sur le fait que l'armée était une organisation apolitique.

Le général Neil Sexton, directeur de la communication de l'armée britannique, a répondu à un journaliste sur Twitter en condamnant à son tour la conduite des soldats, qui «sombre bien en-deçà des standards que l'Armée exige».

Un porte-parole du Parti travailliste a déclaré que cette conduite était alarmante et inacceptable. «Nous faisons confiance au ministère de la Défense pour enquêter sur cet incident et y répondre», a-t-il ajouté.

Les politiques britanniques se sont montrés fair play, même s'ils ne partagent pas les mêmes convictions politiques du travailliste Jeremy Corbyn, récemment appelé à la rescousse par le Premier ministre Theresa May pour fédérer sur le Brexit. Robin Walker, sous-secrétaire d'État parlementaire à la sortie de l'Union européenne, a ainsi déclaré : «Nous sommes adversaires au parlement, mais ce type de violence est clairement inacceptable dans tout contexte impliquant un représentant élu démocratiquement».

Lire aussi : Theresa May veut un nouveau report du Brexit et appelle Corbyn à coopérer avec elle

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»