Hanoï : Pyongyang était prêt à la dénucléarisation, Washington n'a pu lever «toutes les sanctions»

Hanoï : Pyongyang était prêt à la dénucléarisation, Washington n'a pu lever «toutes les sanctions»© REUTERS/Leah Millis
Donald Trump en conférence de presse le 28 février 2019 après sa rencontre à Hanoï avec Kim Jong-un.

Le sommet de Hanoï entre la Corée du Nord et les Etats-Unis s'est conclu sans accord entre les deux parties. Pourtant, la partie nord-coréenne était, selon le dirigeant américain, prête à faire une concession majeure.

En conférence de presse le 28 février après sa rencontre avec Kim Jong-un à Hanoï, Donald Trump a donné l'une des raisons du manque de résultats concrets du sommet, qui s'est terminé sans accord.

«[Les Nords-coréens] étaient disposés à procéder à une dénucléarisation [...] mais nous ne pouvions pas renoncer à toutes les sanctions», a déclaré le dirigeant américain, dont les propos sont rapportés par l'AFP. 

Pas de nucléaire, pas de sanctions ?

La Corée du Nord est pourtant soumise à de multiples sanctions de l'ONU et à des sanctions unilatérales de Washington, précisément en raison de ses programmes nucléaire et balistique.

Donald Trump a affirmé qu'il aurait «aimé aller plus loin» mais qu'il fallait «parfois quitter les négociations». Il a néanmoins assuré que Pyongyang ne reprendrait pas ses essais nucléaires et ajouté qu'il n'y avait pas besoin de nouvelles sanctions.

De son côté Pyongyang a, par le passé, affirmé à plusieurs reprises envisager «sérieusement» de reconsidérer sa politique nucléaire si les Etats-Unis ne changeaient pas d'attitude en matière de sanctions.

Lors de leur première rencontre en juin 2018, Donald Trump et Kim Jong-un avaient signé un document commun prévoyant une dénucléarisation de la Corée du Nord si celle-ci obtenait des garanties de sécurité.

Le président de la première puissance mondiale, qui ne s'est pour l'heure pas entendu avec son homologue coréen pour un troisième sommet, a qualifié la rencontre de «très amicale». Il a décrit sa relation avec Kim Jong-un : «Nous nous aimons juste l'un l'autre. Il y a une chaleur entre nous et j'espère que ça restera, je pense que ça va aller.»

Auteur: RT France

Lire aussi : «Et puis nous sommés tombés amoureux» : Donald Trump lève le voile sur sa relation avec Kim Jong-un

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»