Face aux sanctions économiques, la Corée du Nord envisage de revoir sa politique nucléaire

Face aux sanctions économiques, la Corée du Nord envisage de revoir sa politique nucléaire© Jung Yeon-je Source: AFP
A Séoul, des gens passent devant un écran qui diffuse un discours de dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, le 21 avril (image d'illustration).

Pyongyang a prévenu Washington qu'elle pourrait envisager un retour à sa politique du Byongjin (développement simultané de l'économie du pays et de ses capacités nucléaires), si les sanctions économiques infligées à son pays n'étaient pas levées.

Presque cinq mois après la signature par Donald Trump et Kim Jong-un d'un document commun prévoyant une dénucléarisation de la Corée du Nord si celle-ci obtenait des garanties de sécurité, Pyongyang a affirmé, dans un communiqué diffusé le 2 novembre, envisager «sérieusement» de reconsidérer sa politique nucléaire si les Etats-Unis ne changeaient pas d'attitude en matière de sanctions.

La Corée du Nord est soumise à de multiples sanctions de l'ONU du fait de ses programmes nucléaire et balistique interdits, ainsi qu'à des sanctions unilatérales de Washington.

Le 12 juin, les dirigeants nord-coréen et américain se rencontraient enfin après une escalade des tensions entre les deux pays autour de la politique nucléaire de Pyongyang.

En avril 2018, à l'issue d'une rencontre historique, les dirigeants des deux Corées annonçaient une ère de paix sur la péninsule, affirmant vouloir arriver à une dénucléarisation totale. Des avancées majeures, saluées aussi bien par Washington que par Pékin et Moscou.

Lire aussi : Les deux Corées s'engagent vers la paix et la dénucléarisation sous les applaudissements du monde

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter