Les premières images du crash d'un avion indien abattu par le Pakistan (VIDEO)

Les premières images du crash d'un avion indien abattu par le Pakistan (VIDEO)© Akhtar Soomro Source: Reuters
Un soldat de l'armée pakistanaise, lors d'une exposition militaire à Karachi, le 28 novembre 2018 (image d'illustration).

La chaîne télévisée pakistanaise Samaa TV a diffusé sur les réseaux sociaux une vidéo qui montrerait un avion indien, accusé par Islamabad d'avoir violé son espace aérien, être abattu par l'armée pakistanaise.

Au lendemain d'une «frappe préventive» de l'Inde au Pakistan, visant un groupe islamiste mais réalisée sans mandat de l'ONU, Islamabad a affirmé avoir abattu deux avions indiens dans son espace aérien. L'Inde a, plus tard, affirmé qu'elle avait abattu un avion pakistanais et que le Pakistan avait abattu l'un des siens dans des affrontements.

La chaîne pakistanaise Samaa TV a publié sur Twitter une vidéo qui montrerait le moment où un MiG-21 indien s'écrase. Sur les images, dont l'authenticité n'a pu être confirmée par une source indépendante dans l'immédiat, on peut voir un avion prendre feu puis s'écraser.

La tension est à son comble entre les deux puissances nucléaires. Quelques instants avant qu'Islamabad n'annonce avoir abattu les deux avions, qui seraient respectivement tombés dans le Cachemire pakistanais et indien, l'agence de presse indienne PTI avait annoncé que des avions pakistanais avaient brièvement violé, le même jour, l'espace aérien indien dans la région disputée du Cachemire, où se situe la très militarisée ligne de cessez-le-feu, et avaient été repoussés.

Auteur: RT France

La veille, l'Inde a mené en violation du droit international (car ne disposant d'aucun mandat) une frappe présentée comme «préventive» au Pakistan, la première depuis la guerre de 1971 entre les deux Etats rivaux.

Lire aussi : Le Pakistan dit avoir abattu deux avions indiens dans son espace aérien

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter