Syrie, Ukraine : Macron et Poutine se sont entretenus au téléphone

Syrie, Ukraine : Macron et Poutine se sont entretenus au téléphone © Dmitry Lovetsky Source: AFP
Le président russe Vladimir Poutine et le président français Emmanuel Macron lors du Forum économique international de Saint-Pétersbourg le 25 mai 2018.
Suivez RT France surTelegram

Les présidents français et russe ont eu un entretien téléphonique durant lequel ils ont parlé de la situation en Syrie, évoquant les rôles de l'Iran et de la Turquie. Ils ont en outre abordé la question ukrainienne.

Au cours d'un entretien téléphonique ce 16 février, les présidents français Emmanuel Macron et russe Vladimir Poutine ont évoqué la situation «très dégradée» en Syrie et «les discussions en cours avec l'Iran et la Turquie», d'après l'Elysée.

Vladimir Poutine et Emmanuel Macron ont abordé la situation dans le nord-est de la Syrie, ainsi que dans la zone de désescalade d’Idleb. Le président russe a évoqué les informations concernant la préparation par les terroristes de provocations au moyen de l’utilisation de substances chimiques toxiques. «La situation reste très dégradée, avec des risques importants pour la sécurité régionale et internationale», écrit l'Elysée. Emmanuel Macron a ainsi fixé comme priorité «la poursuite à son terme de la lutte contre Daesh menée par la coalition internationale et ses alliés sur le terrain, et la lutte contre les groupes terroristes désignés par le Conseil de sécurité des Nations unies».

Selon le communiqué de la présidence française, Emmanuel Macron a exposé à son homologue russe les «priorités» de la France en Syrie, dont la poursuite de la lutte contre le groupe Etat islamique ainsi que «la protection des civils et l’accès complet, sûr et sans entraves de l’aide humanitaire aux populations civiles».

Autre priorité évoquée par le président français : «La recherche d'une solution politique négociée, sous l’égide des Nations unies, seule à même de permettre une victoire durable contre Daech, la stabilité et le retour des réfugiés dans leur pays». Le chef de l'Etat a insisté «à cet égard sur les efforts nécessaires pour permettre la réforme constitutionnelle et la tenue d'élections libres et crédibles, sous la supervision des Nations unies», ajoute l'Elysée.

Vladimir Poutine a pour sa part évoqué les accords conclus le 14 février à Sotchi lors d'une réunion des chefs des États-garants du processus d'Astana visant à soutenir le règlement de la situation en Syrie.

Les présidents russe et français ont exprimé leur intention commune de poursuivre les contacts franco-russes sur la Syrie afin de surmonter les conséquences du conflit armé et d’aider à rétablir la paix dans le pays. Les deux parties ont enfin souligné la nécessité de promouvoir le dialogue politique interne dans le pays, et en premier lieu de lancer au plus vite le travail du Comité constitutionnel.

L'Ukraine également au cœur de la discussion  

Par ailleurs, les deux dirigeants ont abordé la question de l'Ukraine. Vladimir Poutine a attiré l'attention d'Emmanuel Macron sur la campagne antirusse des autorités de Kiev, qui s’est intensifiée dans le contexte des prochaines élections présidentielles ukrainiennes prévues en mars. Il a été souligné que les actions de la partie ukrainienne, y compris les décisions de ne pas autoriser les observateurs russes à assister aux élections, ainsi que le refus d'organiser des bureaux de vote en Russie, contredisaient les principes démocratiques généralement admis et les normes de l'OSCE.

L’accent a été mis sur la volonté mutuelle de poursuivre le travail commun, y compris dans le cadre du «format Normandie», (format quadripartite réunissant depuis juin 2014 la France, l’Allemagne, la Russie et l’Ukraine) afin de promouvoir la résolution du conflit ukrainien.

Lire aussi : «Où est leur souveraineté ?» : Poutine s'interroge sur l'indépendance des Etats de l'UE

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix