«Une violation grossière de la souveraineté de la Syrie» : Moscou dénonce les frappes israéliennes

«Une violation grossière de la souveraineté de la Syrie» : Moscou dénonce les frappes israéliennes © Amir Cohen Source: Reuters
Un avion de chasse de l'armée israélienne.

Selon le ministère russe de la Défense, l'aviation israélienne a mise en danger deux avions de ligne en menant des frappes sur des cibles syriennes, dans la nuit du 25 au 26 décembre.

Le ministère russe de la Défense a fait savoir ce 26 décembre qu'Israël avait mené des frappes aériennes sur des cibles syriennes, la nuit passée, alors que deux vols civils atterrissaient à Beyrouth et à Damas, mettant ainsi la vie des passagers en danger.

«Les actes provocateurs de l'armée de l'air israélienne ont mis en danger deux avions de transport de ligne lorsque six de leurs F-16 ont effectué des raids aériens sur la Syrie depuis l'espace aérien libanais», a ainsi déclaré à la presse Igor Konashenkov, le porte-parole du ministère.

Une violation grossière de la souveraineté de la Syrie

Dans un communiqué, le ministère russe des Affaires étrangères a estimé «évident» que l'attaque israélienne s'apparentait à «une violation grossière de la souveraineté de la Syrie» et a fait part de sa «plus grande préoccupation».

L’armée syrienne a précisé n'avoir pas déployé de missiles sol-air, ni de brouillage électronique, afin d'«empêcher une tragédie». Le contrôle du trafic aérien de Damas a néanmoins détourné l’un des avions de ligne vers un aéroport de la ville de Khmeimim, où la Russie dispose d'une base aérienne.

Selon le ministère russe de la Défense, Israël a utilisé jusqu’à 16 bombes GBU-39 à guidage laser fabriquées aux Etats-Unis. Seules deux d’entre elles auraient atteint leurs cibles, la plupart ayant été interceptées par les défenses aériennes syriennes. Deux missiles auraient touché un complexe logistique à 7km de Damas, blessant trois soldats syriens. 

Le précédent de l'avion russe IL-20

La déclaration russe vient confirmer en grande partie les faits rapportés la veille par l’agence de presse syrienne Sana. L'Etat hébreu de son côté n'a pas confirmé les frappes, mais a en revanche révélé avoir activé ses systèmes de défense anti-aérienne pour abattre un missile syrien.

Israël a mené à plusieurs reprises des frappes sur des cibles en Syrie, qu'il considère comme des menaces à sa sécurité. Damas qualifie ces frappes d'actes d'agression illégitimes et a menacé de ne pas les laisser sans réponse.

En septembre, une série d'événements a entraîné la destruction d'un avion de surveillance russe IL-20, coûtant la vie à 15 membres d'équipage. L’avion avait été abattu par des batteries anti-aériennes syriennes, les F-16 israéliens les ayant utilisées comme couverture pour réaliser une attaque. L'Etat hébreu a démenti toute responsabilité dans ce crash.

Lire aussi : Syrie: du matériel israélien et américain abandonné dans des «caches creusées par des terroristes» ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»