«On ne s'est caché derrière aucun avion», Israël nie sa responsabilité dans le crash du Il-20 russe

«On ne s'est caché derrière aucun avion», Israël nie sa responsabilité dans le crash du Il-20 russe© Baz Ratner Source: Reuters
F-16 israéliens (illustration).

Sur Twitter, Tsahal a démenti être responsable des événements ayant mené au crash d'un avion russe au large de la Syrie le 17 septembre. Plus tôt, Moscou avait publié un compte-rendu détaillé, tenant l'Armée de l'air israélienne pour responsable.

«Tsahal ne s'est caché derrière aucun avion et [...] les avions israéliens étaient dans l'espace aérien israélien au moment où l'avion russe a été abattu», a affirmé l'armée israélienne sur Twitter le 23 septembre. L'armée israélienne réagissait aux accusations de Moscou, qui la tient pour responsable du crash d'un avion russe, avec 15 personnes à bord, au large de la Syrie le 17 septembre.

Selon Tsahal, «la sécurité et le bien-être des troupes russes qui opèrent en Syrie sont une composante centrale pour toute approbation d'une activité des hauts responsables de l'armée israélienne et d'Israël».

L'armée de l'Etat hébreu a fait porter la responsabilité à la Syrie et son allié iranien. Selon Tsahal, l'incident «tragique» a montré que «l'utilisation d'armes avancées par des entités irresponsables met en péril la zone». Le communiqué précise qu'Israël continuera à employer ses «armes létales» pour empêcher à l'Iran de s'implanter durablement en Syrie.

Plus tôt dans la journée, le ministère russe de la Défense avait rendu public le compte-rendu détaillé, incluant des données satellites, des événements ayant mené au drame.

«Nous pensons que la responsabilité dans la tragédie de l'avion Il-20 incombe entièrement à l'Armée de l'air israélienne», avait déclaré Igor Konachenkov, porte-parole du ministère russe.

D'après son compte-rendu, l'engin russe a effectivement été abattu par le système de défense anti-aérienne syrien alors que des F-16 israéliens s'en servaient comme couverture, pour réaliser une attaque dans la province syrienne de Lattaquié.

Le soir du 17 septembre, l'avion russe Il-20 survolait la zone de désescalade d'Idleb, avec 15 militaires à son bord, dans le cadre d'une mission de reconnaissance, lorsque quatre chasseurs israéliens F-16 ont quitté le territoire israélien pour gagner les eaux internationales en Méditerranée, puis les côtes syriennes. L'Aviation israélienne a prévenu l'armée russe de son projet de réaliser des frappes en Syrie, moins d'une minute avant de le mettre en œuvre – ne laissant ainsi, pour l'avion russe, le temps à aucune manœuvre de sécurité, selon Igor Konachenkov.

«Les avions israéliens ont vu le Iliouchine 20 russe et s'en sont servi comme bouclier contre les missiles anti-aériens [syriens]», avait encore martelé le porte-parole de la Défense russe.

Auteur: RT France

Lire aussi : Avion russe abattu en Syrie : Moscou dévoile un compte-rendu détaillé des événements (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter