Avion russe abattu en Syrie : Moscou dévoile un compte-rendu détaillé des événements (VIDEO)

Avion russe abattu en Syrie : Moscou dévoile un compte-rendu détaillé des événements (VIDEO)© Ministère de la Défense russe Source: Sputnik

La Défense russe a dévoilé un compte-rendu détaillé des événements ayant mené au crash d'un avion russe au large de la Syrie le 17 septembre. Pour Moscou, l'Armée de l'air israélienne est seule responsable du drame.

Le porte-parole de la Défense russe, Igor Konachenkov, s'est exprimé durant un quart d'heure sur les événements ayant conduit au crash de l'avion de reconnaissance russe Iliouchine 20 (Il-20) le 17 septembre en Syrie, dans une vidéo diffusée le 23 septembre.

Le compte-rendu détaillé inclut des données, obtenues par satellite, sur la situation dans le ciel syrien le 17 septembre, ainsi qu'un descriptif des «actions de l'aviation israélienne dans la zone du crash», a décrit le ministère de la Défense russe dans un communiqué.

«La responsabilité dans la tragédie [...] incombe entièrement à l'Armée de l'air israélienne»

«Nous pensons que la responsabilité dans la tragédie de l'avion Il-20 incombe entièrement à l'Armée de l'air israélienne», a déclaré Igor Konachenkov lors de sa prise de parole. D'après son compte-rendu, l'engin russe a effectivement été abattu par le système de défense anti-aérienne syrien alors que des F-16 israéliens s'en servaient comme couverture, pour réaliser une attaque sur la province syrienne de Lattaquié.

Le soir du 17 septembre, l'avion russe Il-20 survolait la zone de désescalade d'Idleb, avec 15 personnes à son bord, dans le cadre d'une mission de reconnaissance, lorsque quatre chasseurs israéliens F-16 ont quitté le territoire israélien pour gagner les eaux internationales en Méditerranée, puis les côtes syriennes. L'Aviation israélienne a prévenu l'armée russe de son projet de réaliser des frappes en Syrie, moins d'une minute avant de le mettre en oeuvre – ne laissant ainsi, pour l'avion russe, le temps à aucune manœuvre de sécurité, selon Igor Konachenkov.

Les informations trompeuses fournies par [l'armée israélienne] [...] n'ont pas permis à l'avion russe Il-20 de se déplacer à temps vers une zone sûre

De plus, selon lui, l'armée israélienne n'a pas transmis à son homologue russe les informations exactes concernant la localisation de ses avions et la nature de ses cibles. Tsahal aurait ainsi déclaré s'apprêter à frapper des «sites industriels» dans le nord de la Syrie, avant de finalement réaliser des frappes dans la province de Lattaquié, à l'ouest du pays. «Les informations trompeuses fournies par [l'armée israélienne] à propos des frappes [israéliennes] n'ont pas permis à l'avion russe Il-20 de se déplacer à temps vers une zone sûre», a analysé Igor Konachenkov.

Conclusion : «Les avions israéliens ont vu le Iliouchine 20 russe et s'en sont servi comme bouclier contre les missiles anti-aériens [syriens]», a martelé le porte-parole de la Défense russe.

Tir ami malencontreux de la défense anti-aérienne syrienne

Peu après la tragédie, Moscou avait attribué celle-ci à un tir ami malencontreux de la défense anti-aérienne syrienne, dans un contexte très confus.

La Russie avait alors fait savoir que l'aviation israélienne avait «délibérément créé une situation dangereuse pour les navires de surface et les aéronefs dans la région». «En utilisant l’avion russe comme bouclier [aux moments des faits], les pilotes israéliens l’ont exposé au feu des systèmes de défense aérienne syriens : ainsi, l’Il-20 dont la surface est d’un ordre supérieur à celle du F-16, a été abattu par un missile du complexe S-200», avait déclaré les autorités russes. Le président Vladimir Poutine a ordonné une enquête approfondie sur le sujet.

Israël a nié toute responsabilité dans ce crash et mis en cause l'armée syrienne. 

Lire aussi : Avion russe abattu en Syrie : «Une succession de circonstances tragiques», selon Poutine

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter