Présidentielle en Géorgie : la candidate de «l'Europe» élue, l'opposition appelle à manifester

- Avec AFP

Présidentielle en Géorgie : la candidate de «l'Europe» élue, l'opposition appelle à manifester© DAVID MDZINARISHVILI Source: Reuters
La nouvelle présidente géorgienne Salomé Zourabichvili.

Salomé Zourabichvili, soutenue par le parti au pouvoir Rêve géorgien, a été élue présidente avec plus de 59% des voix. Mikheïl Saakachvili, fondateur du Mouvement national uni dont le candidat a été battu, a dénoncé une «fraude électorale massive».

L'ancienne diplomate franco-géorgienne Salomé Zourabichvili a recueilli 59,52% des voix contre 40,48% pour le candidat de l'opposition, Grigol Vachadzé, et a donc été élue première femme présidente de la Géorgie, selon les résultats portant sur la totalité des bureaux de vote annoncés par la Commission électorale centrale le 29 novembre.

Salomé Zourabichvili s'est félicitée de ce que la Géorgie avait «choisi l'Europe». «C'est pour ça que les Géorgiens ont élu une femme européenne présidente», a argué l'ex-diplomate française aux journalistes.

Même si le poste de président est devenu essentiellement symbolique après certains changements constitutionnels, le vote était un test pour le parti au pouvoir. L'élection préfigure en effet la confrontation à venir lors des législatives de 2020 entre le Rêve géorgien, fondé par le milliardaire Bidzina Ivanichvili et qui a pris les rênes du pays en 2012, et le Mouvement national uni, fondé par l'ancien président aujourd'hui en exil et apatride Mikheïl Saakachvili.

C'est pour ça que les Géorgiens ont élu une femme européenne présidente

Dans un communiqué diffusé par la chaîne de télévision Roustavi-2 TV, l'ancien homme fort de l'Occident en Géorgie dans le pays (puis un temps gouverneur d'Odessa en Ukraine avant de tomber en disgrâce) a immédiatement contesté le résultat, dénonçant «une fraude électorale massive». Ce dernier s'est officiellement mis en retrait de la politique, mais beaucoup le considèrent encore comme le véritable dirigeant du pays. «L'oligarque a fait sortir la démocratie géorgienne et les institutions des élections», a-t-il déclaré en référence à Bidzina Ivanichvili, fondateur du Rêve géorgien.

Lire aussi : Ukraine : l'ancien président géorgien Saakachvili expulsé manu militari vers la Pologne (VIDEO CHOC)

L'opposition refuse de reconnaître les résultats

Peu de temps après la proclamation officielle des résultats de l'élection présidentielle, Grigol Vachadzé a refusé de reconnaître ceux-ci et a lancé un appel à manifester.

Trois ONG géorgiennes, dont la branche locale de Transparency International, avaient déjà affirmé quelques jours avant le vote avoir la preuve que le gouvernement avait imprimé de fausses cartes d'identité pour truquer le second tour en faveur de Salomé Zourabichvili. Celle-ci a affirmé de son côté qu'elle et ses enfants avaient reçu des menaces de mort. Signe des tensions autour du scrutin, l'opposition a accusé le gouvernement d'intimider des électeurs et affirmé que des militants du Rêve géorgien avaient agressé des membres du parti d'opposition.

De son côté, l'Organisation pour la sécurité et la cooopération en Europe (OSCE) a fait un bilan mitigé du processus électoral. L'OSCE  a certe  salué dans un rapport des élections «concurrentielles» et «bien organisées» au cours duquel «les candidats [avaient] pu faire campagne librement». Mais l'OSCE a aussi critiqué «l'utilisation abusive» des ressources de l'Etat pour favoriser Salomé Zourabichvili ainsi que la «potentielle intimidation» d'électeurs. «Un camp a bénéficié d'un avantage indu», souligne encore le rapport des observateurs de l'OSCE.

De nouvelles manifestations pourraient donc secouer la Géorgie, un pays à l'histoire mouvementée qui a connu une guerre civile (1991-1993), un court conflit avec la Russie en août 2008, et possède une longue histoire de troubles et de manifestations

Lire aussi : Il y a dix ans, la Géorgie provoquait la guerre en attaquant l'Ossétie du Sud

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»