Crise entre l'Ukraine et la Russie: «Clairement une provocation» de Kiev, selon Poutine (EN CONTINU)

Crise entre l'Ukraine et la Russie: «Clairement une provocation» de Kiev, selon Poutine (EN CONTINU)© FSB
Trois navires de la marine ukrainienne et un navire de patrouille russe au large des côtes de Crimée le matin du 25 novembre 2018.

La Russie a capturé trois navires de guerre ukrainiens ayant pénétré sans autorisation dans les eaux territoriales russes, au large de la Crimée. Kiev dénonce un «acte agressif», Moscou affirme avoir les preuves d'une «provocation».

Mise à jour automatique
  • L'Ukraine a dénoncé ce 28 novembre la détention, jugée «illégale» de ses 24 marins faits prisonniers le 25 novembre à bord de leurs navires par la Russie au large de la Crimée, un incident qui a provoqué une montée des tensions entre Kiev et Moscou.

    La diplomatie ukrainienne dans un communiqué a annoncé une note de protestation contre «la poursuite par la Russie de ses actions illégales», une allusion à la détention de ces militaires, a été envoyée au ministère russe des Affaires étrangères.

  • D'après le quotidien allemand Die Welt, les diplomaties allemandes et françaises ont rejeté l'idée d'introduire de nouvelles sanctions contre la Russie, au motif de la crise qui oppose Kiev à Moscou. Les diplomates préfèreraient favoriser des mesures visant à «renforcer la confiance» entre les Occidentaux et la Russie.

  • Selon l'agence Interfax, qui cite le ministère russe de la Défense, la Russie a décidé de déployer le système de défense antiaérienne et antimissile S400 en Crimée. La décision fait suite à l'instauration par Kiev ce 28 novembre de la loi martiale pour une durée de 30 jours.

  • Les Européens doivent faire «davantage» pour soutenir l'Ukraine face à la Russie, selon la porte-parole de la diplomatie américaine Heather Nauert.

    «Une chose que nous aimerions, c'est que nos alliés européens fassent davantage pour assister l'Ukraine», a dit la porte-parole du département d'Etat. «Le gouvernement américain a pris une position très forte pour soutenir l'Ukraine, nous voudrions que d'autres pays en fassent également plus [...] pour que les Etats-Unis ne gèrent pas ces questions presque seuls», a-t-elle insisté.

    Selon elle, les sanctions prises par les gouvernements européens contre la Russie pour l'annexion de la Crimée et son rôle en Ukraine «ne sont pas toujours totalement mises en oeuvre».

  • La Cour de justice de Crimée a décidé de placer 12 marins ukrainiens sur 24 en détention pour deux mois.

  • Selon l’agence de presse russe TASS, un tribunal de Crimée a ordonné le placement en détention provisoire pour deux mois de trois des 24 marins ukrainiens capturés dans les eaux territoriales russes.

  • La question de nouvelles sanctions européennes contre la Russie sera à l'étude lors d'une réunion en décembre, a annoncé ce 27 novembre la ministre autrichienne des Affaires étrangères dont le pays assure la présidence tournante de l'Union européenne.

    «Sur la question de sanctions supplémentaires, cela reste à déterminer. Nous avons bientôt un conseil [européen] commun en décembre», a précisé Karin Kneissl, après une rencontre à Berlin avec son homologue allemand, Heiko Mass.

  • Hubert Fayard, président de l'agence Amitiés France-Crimée a livré pour RT France son analyse concernant l'instauration de la loi martiale en Ukraine. Il s'inquiète notamment d'une possible fuite en avant de la part du président ukrainien.

  • Le ministre autrichien des Affaires étrangères, Karin Kneissl, a déclaré ce 27 novembre : «L'heure est à la désescalade. Il est capital de résoudre ce conflit verbalement et pas avec des armes.» Et de préconiser la voie diplomatique via les Nations unies (ONU) ou l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

Découvrir plus

Alors qu'ils avaient pénétré illégalement en eaux territoriales russes près des côtes de la Crimée, au niveau du détroit de Kertch, trois navires ukrainiens ont été stoppés par la marine russe qui a visé les bâtiments de guerre après plusieurs tirs de sommation. Blessés, trois militaires ukrainiens ont reçu de l'aide médicale et sont hors de danger.

Crise entre l'Ukraine et la Russie: «Clairement une provocation» de Kiev, selon Poutine (EN CONTINU)© RT
Schéma du parcours prévu de la marine ukrainienne

Moscou a pointé les «actions dangereuses et irresponsables» de la part de l'Ukraine, et le FSB a expliqué s'apprêter à rendre publiques «des preuves irréfutables de la préparation et de la mise en œuvre par Kiev d'une provocation de la marine ukrainienne dans les eaux de la mer Noire.» La Russie a confirmé avoir utilisé la force.

De son côté, le président ukrainien, Petro Porochenko, a dénoncé un «acte agressif de la Russie visant une escalade préméditée».

Les vaisseaux ukrainiens croisaient depuis le port d'Odessa sur la mer Noire vers celui de Marioupol sur la mer d'Azov. Kiev a expliqué avoir prévenu Moscou à l'avance de ce trajet et de son intention de traverser le détroit de Kertch qui sépare les deux mers, ce que la Russie réfute.

Lire aussi : Moscou ouvre le feu pour arrêter des navires de guerre ukrainiens ayant violé ses eaux territoriales

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter