Tensions autour de la Crimée : le président ukrainien signe un décret instaurant la loi martiale

Tensions autour de la Crimée : le président ukrainien signe un décret instaurant la loi martiale© Mikhail Palinchak Source: Reuters
Le président ukrainien Petro Porochenko.

Petro Porochenko a confirmé par décret la proposition du Conseil de sécurité et de défense ukrainien d'introduire la loi martiale «pour 60 jours». La mesure, lourde de conséquences, a été approuvée par le Parlement de Kiev.

Le président ukrainien Petro Porenchenko a signé ce 26 novembre un décret instaurant la loi martiale en Ukraine, au lendemain de l'arraisonnement de trois navires ukrainiens dans les eaux territoriales russes. Le décret, formulé par le Conseil de sécurité et de défense ukrainien sur proposition du président ukrainien, et qui propose d'introduire la loi martiale pour 60 jours, a été approuvé par le Parlement ce même jour.

Le 25 novembre au matin, trois navires ukrainiens sont entrés dans les eaux territoriales de la Russie au niveau du détroit de Kertch où se situe notamment le pont de Crimée (qui relie la péninsule au reste du territoire russe). Ils ont ignoré les sommations russes de quitter les lieux, a fait savoir le FSB, le service fédéral de sécurité russe. La Russie a capturé les trois bâtiments de guerre. Kiev a dénoncé un «acte d'agression», Moscou a affirmé de son côté avoir les preuves d'une «provocation» délibérément mise en œuvre par les autorités ukrainiennes et a en outre déploré les «actions dangereuses et irresponsables» de la partie ukrainienne.

L'incident a suscité plusieurs prises de positions diplomatiques dans le monde. La France a ainsi appelé la Russie à restituer les navires et libérer les marins ukrainiens. 

Le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, a de son côté convoqué une «réunion extraordinaire» avec l'Ukraine ce 26 novembre dans l'après-midi à Bruxelles. «A la demande du président [ukrainien] Porochenko, le secrétaire général a accepté de convoquer une réunion extraordinaire de la commission OTAN-Ukraine au niveau des ambassadeurs cet après-midi à Bruxelles pour examiner la situation actuelle», a fait savoir l'organisation dans un communiqué. Pour Moscou, l'interception des navires ukrainiens a été exécutée conformément au droit international. «La partie russe a agi en stricte conformité avec la législation, à la fois le droit international et le droit intérieur», a-t-il déclaré devant des journalistes, précisant qu'il y voyait une «intrusion de navires de guerre étrangers dans les eaux territoriales de la Fédération de Russie».

Lire aussi : Navires ukrainiens arraisonnés près de la Crimée : vives tensions entre Moscou et Kiev (EN CONTINU)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter