«Une volonté de terroriser» : colis suspects en série aux Etats-Unis à quelques jours des élections

«Une volonté de terroriser» : colis suspects en série aux Etats-Unis à quelques jours des élections© MIKE SEGAR Source: Reuters
La sécurité a été renforcée devant la maison de Bill et Hillary Clinton à Chappaqua

Donald Trump a lancé un appel «au rassemblement» après l'interception de colis suspects adressés à Hillary Clinton et à Barack Obama notamment. Le chef républicain du Sénat a quant à lui dénoncé des «actes de terrorisme intérieur»

Le président des Etats-Unis a appelé à l'unité le 24 septembre après les diverses menaces de colis suspects. «Dans des moments comme celui-ci, nous devons nous rassembler», a ainsi déclaré Donald Trump depuis la Maison Blanche. «Les actes et les menaces de violence politique n'ont pas leur place aux Etats-Unis d'Amérique», a-t-il poursuivi.

«Je m'élève avec tous les Américains pour condamner les tentatives d'actes de terrorisme intérieur survenues aujourd'hui», a pour sa part écrit Mitch McConnell, chef des républicains au Sénat, dans un communiqué, en remerciant les forces de l'ordre et les services postaux qui «protègent [les] dirigeants et personnalités publiques face à de tels actes inadmissibles».

Le chef républicain de la Chambre des représentants, Kevin McCarthy, troisième personnalité politique la plus puissante aux Etats-Unis, a condamné en des termes très durs l'envoi de ces colis, moins de deux semaines avant les élections de mi-mandat cruciales du 6 novembre.

«Nous ne tolérerons aucune tentative de terroriser des personnalités publiques», a-t-il exprimé sur Twitter. «Les responsables d'actes aussi répréhensibles doivent être traduits en justice», a-t-il ajouté. 

Visée, Hillary Clinton a réagi depuis la Floride, où elle devait participer à un événement de la campagne pour les élections de mi-mandat du 6 novembre : «C'est une période perturbante, une période de divisions profondes et nous devons faire tout ce que nous pouvons pour nous rassembler.»

Le maire de New York, Bill de Blasio, a dénoncé quant à lui «une volonté de terroriser» évoquant une période «douloureuse» de l'histoire américaine. Le gouverneur new-yorkais Andrew Cuomo a d'ailleurs déclaré qu'un engin suspect avait été adressé à son bureau.

Le service fédéral chargé de la protection des anciens présidents et de leur famille a fait savoir qu'il avait intercepté deux colis contenant «des engins explosifs potentiels» destinés à Hillary Clinton et Barack Obama, deux jours après qu'une bombe artisanale a été retrouvée chez le financier George Soros, autre démocrate notoire.

Le bureau d'une sénatrice démocrate a également été évacué à San Diego après la découverte de «colis suspects» à proximité.

La police de Floride a en outre annoncé qu'elle enquêtai sur la découverte d'un «colis suspect» à proximité du bureau de l'élue au Congrès américain Debbie Wasserman Schultz, ex-présidente du comité national du parti démocrate.

Enfin, la chaîne d'informations en continu CNN, souvent prise pour cible par Donald Trump pour sa couverture selon lui favorable aux démocrates et hostile à sa présidence, a révélé avoir évacué ses bureaux new-yorkais, situés au cœur de Manhattan, après la découverte d'un colis suspect.

Personne n'a encore revendiqué l'envoi de ces colis. La Maison-Blanche a rapidement dénoncé, par la voix de Sarah Sanders, porte-parole du président des Etats-Unis Donald Trump, des actes «ignobles». 

Lire aussi : Etats-Unis : Obama et les Clinton visés par des colis suspects

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»