Etats-Unis : Obama et les Clinton visés par des colis suspects

Etats-Unis : Obama et les Clinton visés par des colis suspects© Brendan McDermid Source: Reuters
Hillary Clinton.
Suivez RT France surTelegram

Dans l'Etat de New York, les services secrets analysent un colis suspect trouvé près de la résidence de Bill et Hillary Clinton, candidate malheureuse à la dernière élection présidentielle. Le bureau de Barack Obama a également été visé.

Un colis suspect a été trouvé près de la résidence des époux Clinton à Chappaqua dans l'Etat de New York (Etats-Unis). Le FBI et les services secrets procéderaient actuellement à l'analyse du paquet, selon les informations d'une source du New York Times, qui ajoute que le colis contiendrait une bombe artisanale similaire à celle trouvée dans la boîte aux lettres du milliardaire George Soros le 22 octobre.

C'est un technicien chargé du courrier du couple qui a découvert le paquet. La bombe artisanale serait également similaire à un engin explosif trouvé au bureau de l'ancien président démocrate Barack Obama.

Ces informations ont été confirmées par l'agence de presse AP, qui a évoqué des sources officielles anonymes.

Les services secrets américains ont publié un communiqué confirmant qu'ils avaient intercepté deux colis suspects, dont l'un adressé à Hillary Clinton et l'autre à Barack Obama dans son bureau de Washington. Selon ce communiqué, les colis ont été «immédiatement identifiés» comme «potentiellement explosifs» avant même d'avoir été livrés. Une enquête criminelle complète a été lancée afin de déterminer la source de l'envoi et d'identifier les responsables.

La Maison Blanche, par la voix de Sarah Sanders, porte-parole du président des Etats-Unis Donald Trump, a condamné des actes «ignobles» visant Barack Obama et le couple Clinton : «Ces actes terrifiants sont ignobles, leurs responsables devront répondre de leurs actes devant la justice.»

Le FBI enquêtait déjà le 23 octobre sur la découverte d'un engin explosif dans la boîte aux lettres de la résidence du milliardaire et philanthrope américano-hongrois George Soros, bête noire de nombreux mouvements et personnalités souverainistes américaines et européennes. La police de la petite ville de Bedford, située à une soixantaine de kilomètres de New York, a précisé avoir reçu le 22 octobre dans l'après-midi un appel d'un employé de la résidence de George Soros signalant avoir trouvé un colis suspect dans la boîte aux lettres. L'employé a ouvert le colis et, voyant qu'il semblait s'agir d'un engin explosif, l'a emporté dans une zone boisée, où la police l'a fait exploser, selon le communiqué du chef de la police de Bedford.

Lire aussi : Un engin explosif trouvé au domicile new-yorkais du milliardaire George Soros

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix