«Nous irons au paradis en martyrs» : les phrases choc de Poutine au Club Valdaï

«Nous irons au paradis en martyrs» : les phrases choc de Poutine au Club Valdaï© Alexei Druzhinin Source: AFP
Vladimir Poutine au Club Valdaï ce 18 octobre 2018.
Suivez RT France surTelegram

Lors de la 15e réunion annuelle du Club de discussion Valdaï, Vladimir Poutine a répondu aux questions des journalistes. L'occasion pour le président russe de livrer quelques phrases percutantes dont il a le secret.

Le président russe Vladimir Poutine participait ce 18 octobre à Sotchi à la 15e réunion annuelle du Club de discussion Valdaï. Répondant aux questions des journalistes, il a évoqué plusieurs sujets d'actualité. 

Ils crèveront tout simplement, sans même avoir eu le temps de se repentir

C'est sur la question d'un éventuel usage de l'arme atomique que le président russe a livré sa formule la plus percutante. «La Russie utilisera les armes nucléaires uniquement quand elle sera convaincue qu'un agresseur potentiel l'attaquera», a déclaré le président russe, rappelant que la Russie ne concevait pas l'idée d'une frappe préventive, mais seulement d'une riposte. «Si nous sommes victimes d'une agression, nous irons au paradis en tant que martyrs et ils crèveront tout simplement, sans même avoir eu le temps de se repentir», a-t-il affirmé, provoquant les rires de l'assistance.

Je ne me fatigue pas

Interrogé sur les rapports relativement tendus qu'entretiennent la Russie et les Etats-Unis, le président russe n'a pas pu s'empêcher de raconter une plaisanterie dont il est coutumier : «Question : comment vous détendez-vous ? Réponse : je ne me fatigue pas». L'occasion pour le chef de l'Etat russe de souligner que les relations russo-américaines, aussi tendues fussent-elles, «ne fatigu[aient] personne et ne cré[aient] pas de problèmes aux autres».

Pourquoi devrais-je avoir peur ?

Interrogé par le modérateur de l'événement sur ses propres responsabilités, Vladimir Poutine, là encore, n'y est pas allé par quatre chemins. «Avez-vous peur ?», lui a-t-il demandé. «Pourquoi devrais-je avoir peur ?», s'est étonné le président. Et le modérateur d'expliquer que Vladimir Poutine était selon lui, aux côtés de Xi Jinping et de Donald Trump, «l'une des trois personnes responsables du monde». «Non, je n'ai pas peur», a conclu le chef d'Etat.

Un pays avec un tel territoire, avec une population prête à donner sa vie à la patrie, personne ne peut rien faire contre lui

«De quoi a-t-on peur ? De rien ! Nous n'avons peur de rien du tout. Un pays avec un tel territoire, avec une population prête à donner sa vie à la patrie, personne ne peut rien faire contre lui», a poursuivi le président russe. Il a ajouté que grâce à la puissante armée et au patriotisme de ses citoyens, la Russie pouvait selon lui se sentir tranquille. «Nous avons parfaitement dépassé, c’est un fait évident que les experts confirment, tous nos partenaires et nos concurrents, pour ainsi dire, dans ce domaine», a-t-il assuré, avant de préciser : «Personne n'a d'arme hypersonique de haute précision ; certains prévoient d'en tester une dans un an et demi ou deux, et chez nous, elle est en service. C'est une arme moderne de haute technologie, dans ce sens, nous sommes confiants.»

Lire aussi : «C'est la vie» : quand Fabius riait devant Lavrov d'avoir armé des terroristes en Libye

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix