Matteo Salvini tacle Emmanuel Macron, «l'hypocrite président français», sur l'immigration

Matteo Salvini tacle Emmanuel Macron, «l'hypocrite président français», sur l'immigration© Stefano Rellandini Source: Reuters
Le ministre de l'Intérieur italien Matteo Salvini, en juin 2018 (image d'illustration).

Après la réponse d'Emmanuel Macron au tacle de Viktor Orban, c'est au tour de Matteo Salvini de répliquer. Loin de chercher l'apaisement, le ministre de l'Intérieur italien a fustigé la politique migratoire du président Macron qu'il juge «hypocrite».

La réponse de Matteo Salvini ne s'est pas fait attendre. Moins de 24 heures après la contre-attaque d'Emmanuel Macron visant le ministre de l'Intérieur italien et le Premier ministre hongrois Viktor Orban, le vice-Premier ministre italien a publié ce 30 août une réponse cinglante au président français sur Twitter et Facebook. 

Dans son tweet, le chef de la Ligue critique ainsi la politique migratoire d'Emmanuel Macron : «De début 2017 à aujourd'hui, la France du "bon Macron" a refoulé plus de 48 000 immigrés aux frontières avec l'Italie, femmes et enfants compris. Serait-ce elle l'Europe "accueillante et solidaire" dont parlent Macron et les bien-pensants ?»

Et d'ajouter dans un post Facebook : «Au lieu de donner des leçon aux autres, j'inviterais l'hypocrite président français à rouvrir les frontières et accueillir les milliers de réfugiés qu'il avait promis de prendre.»

En visite le 28 août à Milan pour y rencontrer le ministre de l'Intérieur italien, le Premier ministre hongrois avait attaqué ouvertement Emmanuel Macron, affirmant : «[Il y a] actuellement deux camps en Europe et l'un est dirigé par Macron [...] à la tête des forces politiques soutenant l'immigration [...] De l'autre côté, il y a nous qui voulons arrêter l'immigration illégale.»

Dès le lendemain, le chef de l'Etat français avait répliqué, à l'adresse de Matteo Salvini et Viktor Orban : «Je ne céderai rien aux nationalistes et à ceux qui prônent ce discours de haine. S'ils ont voulu voir en ma personne leur opposant principal, ils ont raison.»

Lire aussi : Viktor Orban désigne Emmanuel Macron comme son principal adversaire en Europe

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»