Les décapitations de Daesh font leur retour en Syrie

- Avec AFP

Les décapitations de Daesh font leur retour en Syrie© Stringer Source: Reuters
Drapeau de Daesh, illustration

Après l'attaque sanglante de Soueïda qui a fait 250 morts le 25 juillet, le groupe terroriste islamiste Daesh a fait plusieurs dizaines d'otages. L'un d'entre eux a été exécuté : un jeune homme de 19 ans décapité par le groupe djihadiste.

Le groupe islamiste terroriste Daesh a décapité l'un des otages enlevés le 25 juillet lors de l'assaut sanglant de Soueïda en Syrie, selon un média en ligne, Soueida24.

Lors des attaques coordonnées du mois de juillet dans la province méridionale de Soueïda, qui ont fait plus de 250 morts, le groupe djihadiste a enlevé une trentaine de femmes et d'enfants. 17 hommes sont également portés disparus d'après Soueida24.

Cette source a annoncé le 2 août l'exécution par décapitation d'un jeune homme faisant partie des otages. Cet étudiant de 19 ans avait été enlevé du village de Chabké avec sa mère, selon le journaliste Nour Radwan, qui dirige Soueida24.

Daesh n'a pas revendiqué cette exécution ni les enlèvements et n'a pas non plus publié les vidéos sur ses chaînes de propagande traditionnelles, mais les familles des personnes enlevées auraient reçu sur leurs téléphones des photos et vidéos envoyées par les djihadistes.

La famille du jeune homme décapité a ainsi reçu des photos de sa dépouille, ainsi que deux vidéos, la première montrant sa décapitation et la seconde, publiée par Soueida24, où on le voit s'exprimer : portant un t-shirt noir et assis au sol dans un paysage rocailleux, les mains attachées derrière le dos, il implore les négociateurs de répondre aux «revendications de Daesh», pour éviter que d'autres otages ne subissent son sort.

Lire aussi : Syrie : au moins 38 morts après un assaut de Daesh dans le sud du pays, selon Damas (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter