Migrants : Conte dévoile sa lettre adressée à Juncker, à Tusk et aux chefs d'Etat européens

Migrants : Conte dévoile sa lettre adressée à Juncker, à Tusk et aux chefs d'Etat européens© Facebook @GiuseppeConte64
Capture d'écran de l'entête de la lettre de Giuseppe Conte envoyée à Jean-Claude Juncker et à Donald Tusk

Publiant une lettre adressée à ses homologues européens ainsi qu'aux instances exécutives européennes, le chef du gouvernement italien s'est félicité des réponses de la France et de Malte, qui s'engagent à accueillir chacun 50 migrants.

Le 14 juillet, le président du Conseil des ministres italien Giuseppe Conte a publié sur son compte Facebook sa lettre adressée aux dirigeants européens ainsi qu'à Jean-Claude Juncker et à Donald Tusk, respectivement président de la Commission européenne et président du Conseil européen. La publication du chef du gouvernement italien intervient au lendemain d'un début de bras de fer entre Rome et La Valette concernant le sort de 450 migrants retrouvés sur une embarcation en bois le 13 juillet dans les eaux internationales.

Face à ce nouvel épisode de tensions liées à la crise migratoire, Giuseppe Conte a rappelé dans sa lettre les difficultés rencontrées par son pays : «L'Italie [est] toujours en première ligne face à l'urgence de sauver des vies humaines en mer.» Et le dirigeant italien de demander à ses homologues «un signe clair de partage de la responsabilité de la gestion du phénomène migratoire» pour l'accueil des migrants retrouvés la veille dans une embarcation en bois.

Dans le post Facebook accompagnant la photographie de sa lettre, Giuseppe Conte s'est félicité d'«un résultat important obtenu après une journée d'échanges téléphoniques et écrits qu'[il a] eu avec l'ensemble des 27 dirigeants européens». Il a notamment annoncé que Malte et la France s'engageaient à accueillir chacune 50 migrants, actuellement à bord de navires militaires italiens.

Affichant son optimisme, le chef du gouvernement italien a ainsi conclu : «L'Italie commence enfin à être entendue.»

Si Giuseppe Conte s'est montré confiant au vu de la résolution d'un énième épisode de tensions liées à la question migratoire, le sujet continue de diviser à l'échelle européenne. Une crise politique récemment commentée par Donald Trump dans une interview publiée le 12 juillet sur le site du quotidien britannique The Sun. Le chef d'Etat américain s'était ainsi montré très critique envers la politique migratoire européenne, n'hésitant pas à affirmer au passage : «Permettre l'immigration en Europe est une honte.»

Lire aussi : Crise migratoire : l'impasse de l'Union européenne

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter