Accord sur le nucléaire : Téhéran veut que les signataires compensent l'absence américaine

Accord sur le nucléaire : Téhéran veut que les signataires compensent l'absence américaine© Brendan Smialowski Source: Reuters

Alors que les Européens, Emmanuel Macron en tête, militent pour un accord plus large, l'Iran a répliqué en demandant aux signataires de faire des efforts pour compenser le retrait américain et les sanctions qui en ont découlé.

Les négociations visant à préserver l'accord sur le nucléaire iranien (JCPOA, acronyme anglais de Joint Comprehensive Plan of Action) viennent-elles de prendre une nouvelle tournure ? Alors que, jusqu'à présent, Téhéran se refusait à revenir sur les termes de l'accord, martelant sa volonté de le préserver en l'état, le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Abbas Araghchi, a déclaré dans une interview à Euronews le 21 juin que l'accord avait «perdu son équilibre» en raison du retrait américain.

«Si les Européens et les autres participants au JCPOA veulent rester dans l'accord, ils devraient compenser l'absence américaine et leurs nouvelles sanctions», a poursuivi Abbas Araghchi, soutenant que l'accord se trouvait actuellement «dans une unité de soins intensifs».

Une position qui se veut une réponse directe à la ligne adoptée par les Européens sur la question, et défendue par Emmanuel Macron. Soulignant l'unité de Paris, Londres, Berlin mais aussi de l'UE sur le sujet, le président français avait réaffirmé le 17 mai son souhait de négocier un accord plus large, mais en des termes bien différents de ceux voulus par Téhéran. Le président de la République souhaite en effet y inclure trois points majeurs : un accord sur le nucléaire après 2025, un accord sur les activités balistiques de Téhéran et un accord concernant la présence régionale de l'Iran.

Le JCPOA  a été conclu en juillet 2015, après de longues négociations entre les Etats-Unis, la Russie, la Chine, la France, le Royaume-Uni, l'Allemagne, ainsi que l'Union européenne, et l'Iran. Le 8 mai, le président américain Donald Trump a annoncé que Washington s'en retirait. L'Iran et les autres signataires essaient depuis de le sauvegarder, mais les positions de Téhéran et des Européens semblent de plus en plus s'éloigner.

Lire aussi : Téhéran menace de reprendre l'enrichissement d'uranium si l'UE ne respecte pas les termes du JCPOA

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»