Canada : pour manifester contre le G7, les manifestants sont parqués dans une «cage»

Canada : pour manifester contre le G7, les manifestants sont parqués dans une «cage»© Yves Herman Source: Reuters

S'exprimer librement dans une «cage». Alors que le G7 se déroulera ces 8 et 9 juin à La Malbaie au Québec, les autorités canadiennes ont mis en place un «espace de libre expression» particulier près du lieu de rencontre des dirigeants inernationaux.

Chaque année, le G7 réunit les dirigeants de sept pays réputés être les plus grandes puissances économiques de la planète. Un rendez-vous placé sous haute sécurité, au vu de la concentration de chefs d'Etat et de gouvernement. Les manifestations contre la politique des membres du G7 sont récurrentes, et cette fois, le Québec a innové en installant une «zone de libre expression» à côté du lieu de rencontre.

Près de la petite ville de Charlevoix à 140 kilomètres de la capitale Québec, coincé entre le fleuve Saint-Laurent et un espace fermé au public, le périmètre réservé aux manifestants n'est accessible que par un étroit couloir. L'endroit, entièrement clôturé avec des barrières d'acier, ressemble étonnamment à une cage. Il a pour but de tenir éloigné les manifestants et d'éviter ainsi les nombreux incidents qui avaient émaillé le rendez-vous de 2001 dans la ville de Québec. 

Pendant trois jours, plus de 50 000 personnes avaient pris part à de nombreuses manifestations. Elles s'étaient soldées par près de 500 blessés et autant d'arrestations. «On appelle ça une zone de libre expression, mais si vous regardez comment c'est organisé, c'est un enclos, qu'ils ont fait», a dénoncé une riveraine à Radio-Canada, lit-on sur le HuffPost.

Sur Twitter des internautes se sont offusqués de cet «enclos», incompatible avec la promesse affichée de «libre expression».

«Un enclos prêt à être fermé... Les clôtures sur la route sont prêtes en conséquence», rapporte cet autre inernaute.

Ce 3 juin, une première manifestation s'y est déroulée, réunissant une quarantaine de personnes.

Lire aussi : Taxes sur l'importation : Trump et Macron se sont écharpés avant le G7

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»