Taxes sur l'importation : Trump et Macron se sont écharpés avant le G7

Taxes sur l'importation : Trump et Macron se sont écharpés avant le G7© Carlos Barria Source: Reuters
Donald Trump et Emmanuel Macron, le 24 avril à la Maison Blanche, illustration

Ils avaient affiché leur amitié à plusieurs reprises, mais la lune de miel a tourné court : dans un échange téléphonique musclé, le Emmanuel Macron s'est attiré les foudres de Donald Trump en qualifiant les taxes américaines d'«illégales».

Selon les informations de CNN citant une source proche de la Maison Blanche, un appel téléphonique le 31 mai entre les présidents américain et français aurait quelque peu dégénéré : «C'était très dur, vraiment terrible. [...] Macron pensait qu'il pouvait livrer le fond de sa pensée, étant donné leur relation. Mais Trump ne supporte pas de telles critiques.»

Selon un communiqué de la présidence américaine, l'appel devait couvrir les échanges commerciaux entre l'Union européenne (UE) et les Etats-Unis.

Evoquant «une erreur», Emmanuel Macron aurait alors qualifié d'«illégale» la décision d'imposer des taxes à l'UE sur l'importation d'acier et de d'aluminium. Le chef d'Etat français a également fait savoir à Donald Trump que l'UE riposterait «de manière ferme et proportionnée».

Le G7 se tiendra sous haute tension

Après le G7 Finances qui se tenait jusqu'au 2 juin et au cours duquel ces mesures américaines ont été débattues, Emmanuel Macron s'envole pour le G7 le 6 juin, qui se tiendra également au Canada. Cité par 20 Minutes, l'Elysée a d'ores-et-déjà reconnu : «Les négociations seront compliquées par la position américaine», et d'ajouter : «Le défi est d’essayer de préserver une forme d’unité à l’intérieur du G7 et vis-à-vis de l’extérieur, mais il ne faut pas hésiter à exprimer de manière ferme et forte les intérêts de la France et de l’Europe.»

Le secrétaire américain au Commerce Wilbur Ross a annoncé le 31 mai que les Etats-Unis allaient appliquer dès le mois de juin d'importants tarifs douaniers sur l'acier et l'aluminium importés de l'UE, du Mexique et du Canada. Les Etats-Unis ont, précisément, décidé de ne pas prolonger l'exemption temporaire accordée à l'UE jusqu'au 31 mai et mettent en place des taxes de 25% sur l'acier et de 10% sur l'aluminium.

Appelant Washington à la «sagesse», le ministre français de l'Economie et des Finances avait assuré le 31 mai que l'Union européenne disposait de mesures prêtes à répondre aux taxes américaines sur l'acier et l’aluminium.

Lire aussi : Taxes sur l'acier et l'aluminium : les Etats-Unis seuls contre tous au G7 Finances

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter