L'UE prendra «toutes les mesures nécessaires» en cas de taxes américaines, selon Bruno Le Maire

L'UE prendra «toutes les mesures nécessaires» en cas de taxes américaines, selon Bruno Le Maire Source: Reuters
Le 31 mai, Bruno Le Maire accueille à Bercy le secrétaire américain au Commerce Wilbur Ross.

Le ministre français de l'Economie et des Finances assure que l'Union européenne dispose de mesures prêtes à répondre aux taxes américaines sur l'acier et l’aluminium décidées en mars. Isolés à l'OCDE, les Etats-Unis assument leur protectionnisme.

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a assuré ce 31 mai que l'Europe prendrait «toutes les mesures nécessaires» pour répondre à l’entrée en vigueur des taxes américaines sur les importations d'acier et d'aluminium, appelant Washington à la «sagesse».

De telles mesures seraient «injustifiées, injustifiables et dangereuses», a estimé Bruno Le Maire, cité par l’AFP, à l'issue d'un entretien à Paris avec son homologue américain, le secrétaire au Commerce Wilbur Ross.

Il a en outre affirmé que «les partenaires allemands», ainsi que la commissaire au commerce Cécilia Malmström, étaient, comme lui, déterminés à répondre à d'éventuelles décisions américaines contraires aux intérêts européens.

Cette mise en garde a pour contexte l’approche de la fin du moratoire, le 1er juin prochain, concédé à l’Europe par l’administration américaine, avant le prélèvement de droits de douane sur les importations d'acier et d'aluminium annoncés au début du mois de mars. Selon le Wall Street Journal, Washington devrait choisir en fin de compte d'appliquer ces tarifs douaniers que redoutent les Européens.

Bercy se dit prêt à refonder le multilatéralisme dans le commerce international

«Nous ne voulons pas de guerre commerciale [...] Mais nos amis américains doivent savoir que s'ils prenaient des décisions agressives contre l'Europe, l'Europe ne resterait pas sans réaction», a également déclaré le ministre français de l’Economie et des Finances. Sans préciser les mesures qui étaient envisagées, il a cependant assuré qu’elles étaient «prêtes». «Le commerce mondial doit reposer sur des règles, sur du multilatéralisme», a ajouté le locataire de Bercy, se disant «prêt à refonder ce multilatéralisme».

Les relations entre les Etats-Unis et les autres membres de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) se sont récemment crispées sur la question du libre-échange que prône traditionnellement l’OCDE. Ainsi, le 30 mai, les Etats-Unis, seuls contre les 34 autres membres, ont bloqué le communiqué final de la session de mai qui appelait à condamner le protectionnisme et à rappeler les enjeux du changement climatique.

Lire aussi : L'offensive protectionniste de Trump sur l'acier et l'aluminium inquiète ses partenaires commerciaux

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter