Syrie : la coalition menée par Washington accusée d'avoir bombardé des positions de l'armée

Syrie : la coalition menée par Washington accusée d'avoir bombardé des positions de l'armée© US Air Force/Senior Airman Matthew Bruch/Handout / Reuters Source: Reuters
Des avions de chasse F15-E de l'armée de l'Air américaine (illustration)
Suivez RT France surTelegram

L'agence de presse syrienne Sana a rapporté que des avions de la coalition dirigée par les Etats-Unis avaient bombardé des positions de l'armée. Néanmoins, selon une source militaire russe, ces informations ne «correspondent pas à la réalité».

L'agence officielle syrienne SANA a rapporté ce 24 mai que des avions américains avaient effectué dans la nuit du 23 au 24 mai des frappes sur des positions de l'armée syrienne, dans la province de Deir ez-Zor, dans l'est du pays. «Certaines de nos positions militaires entre Albu Kamal et Hmeimim ont été touchées ce matin dans une attaque aérienne menée par la coalition américaine», a précisé une source militaire syrienne citée par l'agence, ajoutant que ces attaques aériennes n'avaient causé que «des dégâts matériels».

Une source militaire syrienne interrogée par l'AFP, a pour sa part expliqué que les frappes aériennes avaient visé deux positions syriennes proches de la ligne de front avec Daesh. L'organisation terroriste «a ensuite attaqué ces positions», a poursuivi cette source. «Plusieurs soldats syriens» ont été tués, a-t-elle ajouté.

Les informations sur l'attaque présumée des positions syriennes par la coalition dirigée par Washington «ne correspondent pas à la réalité», a néanmoins signalé une source militaire russe, citée par Sputnik. Le Pentagone a lui signalé qu'il n'avait aucune information sur l'opération.

La coalition dirigée par les Etats-Unis a réalisé à plusieurs reprises depuis le déclenchement du conflit syrien des frappes meurtrières contre les forces gouvernementales et leurs combattants alliés. En février dernier, des bombardements de la coalition dans la province de Deir ez-Zor ont tué au moins 100 combattants, y compris des ressortissants russes.

Ce 21 mai, les troupes syriennes ont chassé les combattants de Daesh des derniers bastions qu'ils détenaient à Damas.

Lire aussi : L'Iran menace les dirigeants américains de finir comme Saddam Hussein en cas d'attaque

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix