Syrie : la reprise du processus politique au cœur des discussions entre Poutine et Bachar el-Assad

Syrie : la reprise du processus politique au cœur des discussions entre Poutine et Bachar el-Assad
Bachar el-Assad et Vladimir Poutine le 17 mai à Sotchi, en Russie

Vladimir Poutine et Bachar el-Assad se sont rencontrés ce 17 mai à Sotchi, afin de discuter des avancées du processus de paix, tout en souhaitant voir les forces armées étrangères quitter le territoire syrien.

Le président russe Vladimir Poutine a rencontré le président syrien Bachar el-Assad ce 17 mai à Sotchi, dans le sud de la Russie, selon le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

Les deux chefs d'Etat ont notamment discuté des conditions de l'avancée du processus de paix en Syrie. D'après le porte-parole, «les deux présidents ont mis l'accent sur l'importance d'instaurer des conditions qui faciliteraient la reprise d'un véritable processus politique et ont également salué le succès du processus d'Astana, ainsi que celui du Congrès du dialogue national syrien, qui s'est tenu à Sotchi [en janvier 2018].» 

Au cours de cette rencontre, le président syrien a annoncé avoir décidé de former une délégation afin de créer un comité chargé de réécrire la constitution syrienne, parrainé par l'ONU. «La stabilité progresse et tout cela ouvre la porte à un processus politique que nous avons commencé il y a quelque temps», a affirmé Bachar el-Assad, ajoutant : «Je l'ai toujours dit, et je veux le redire, que nous avons toujours soutenu avec enthousiasme un processus politique qui devrait aller de pair avec la lutte contre le terrorisme.»

Le président russe a de son côté félicité son homologue syrien pour le succès des forces armées syriennes dans «la lutte contre les groupes terroristes». «Bien sûr, après ce succès militaire, de nouvelles conditions ont été créées pour relancer un processus politique complet», a ajouté Vladimir Poutine. Il poursuit : «Nous partons du principe que, compte tenu des victoires considérables et du succès de l'armée syrienne dans la lutte contre le terrorisme, et du début du processus politique dans sa phase active, les forces militaires étrangères vont quitter le territoire de la République arabe syrienne.» Selon lui, la Syrie doit désormais se concentrer sur le rétablissement de son économie et sur l'aide humanitaire aux personnes en difficulté. 

Le 11 décembre 2017, Vladimir Poutine avait effectué une visite surprise de la base aérienne russe de Hmeimim en Syrie, où il avait rencontré Bachar el-Assad. Il avait alors annoncé le retrait de tous les soldats russes de Syrie déployés contre les djihadistes. 

Lire aussi : Lavrov dénonce la volonté de diviser la Syrie et rappelle son attachement au processus d'Astana

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.