Missiles interceptés au-dessus de la province de Homs : il s'agissait d'une fausse alerte

Missiles interceptés au-dessus de la province de Homs : il s'agissait d'une fausse alerte© Omar Sanadiki Source: Reuters
La ville syrienne de Homs en juillet 2017

Au matin du 17 avril, les médias publics syriens avaient rapporté que la défense aérienne syrienne avait intercepté une dizaine de missiles au-dessus de la région de Homs. L'agence Sana a ensuite évoqué une fausse alerte.

«Une fausse alerte concernant une violation de l'espace aérien durant la nuit a entraîné le déclenchement des sirènes de la défense aérienne», a déclaré l'agence officielle syrienne Sana le 17 avril en fin d'après-midi, citant une source militaire. «Il n'y a pas eu d'attaque extérieure sur la Syrie», précise-t-elle.

Plus tôt, Sana avait déclaré que la défense aérienne syrienne avait «abattu des missiles qui étaient entrés dans l'espace aérien au-dessus de la province de Homs».

Avant la mise au point de Sana, un porte-parole de l'armée israélienne, interrogé par l'AFP, avait déclaré : «Je ne suis pas au courant d'un tel incident.»

De même, le Pentagone avait démenti toute implication des Etats-Unis ou de la coalition arabo-occidentale qu'ils mènent dans la région. «Il n'y a pas d'opérations des Etats-Unis ou de la coalition dans cette zone», a déclaré Heather Babb, porte-parole du Pentagone. 

Lire aussi : Deux jours après les frappes, les pays européens appellent au dialogue avec la Russie en Syrie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter